CULTURE. Dans la capitale, une exposition met en lumière plusieurs mouvements architecturaux japonais contemporains, à travers le travail de 35 agences. Un projet étonnant de réaménagement d'une péniche parisienne par Le Corbusier est également exposé.

Au pied de la tour Eiffel, la Maison de la culture du Japon dévoile le travail de 35 architectes contemporains japonais, en maquettes, photographies et vidéos. Intitulée "Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux (1995-2020)", l'exposition présente différents mouvements architecturaux japonais jusqu'au 19 février 2022. Tous les créateurs sélectionnés ont débuté leur carrière après l'éclatement de la bulle spéculative au Japon, en 1995. De jeunes talents du pays du soleil levant sont également mis en avant. Au total, 64 projets pensés pour être réalisés dans leur pays ou à l'international sont présentés. Ils ont tous pour ambition de tisser un lien avec les communautés locales. Sur trois rangées, les maquettes disposées répondent aux thèmes imaginés pour l'exposition. A gauche, "nouveau rapport entre public et privé", au milieu "forme et environnement" et à droite "concevoir une architecture pour la communauté".

 

La "forme" au centre de l'exposition

 

L'historien de l'architecture et professeur à l'université du Tohoku, Taro Igarashi, a voulu mettre l'accent sur les architectes des régions du Japon, et pas uniquement ceux de la capitale. Certains projets soulignent le rapport entre environnements naturel et urbain. "Chaque maquette est présentée sur un support, une boîte dans laquelle ont été transportées les œuvres depuis le Japon", explique Shigeki Maeda, architecte et scénographe de l'exposition. Une fois dépliée, la boîte abrite les œuvres de deux architectes, présentées séparément. "Ces formes architecturales sont nées du même terreau japonais, d'une situation sociale et d'un environnement semblables. Nous avons imaginé que, paradoxalement, rapprocher des œuvres similaires, aux types de construction communs, aux échelles et aux formes partagées, allait dévoiler les différences dans la manière dont leurs créateurs pensent 'la forme'".

 

Exposition Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux Japon
Vue de l'exposition Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux (1995-2020) lors de sa présentation à la Maison de la culture du Japon à Paris, du 24 novembre 2021 au 19 février 2022. © ADAN - MCJP © Nicolas Brasseur

 

L'idée est d'illustrer la relation entre la société japonaise et l'architecture. Si quelques grands architectes japonais ont découvert à Paris l'architecture moderne incarnée au début du XXème siècle par Le Corbusier, cette exposition montre l'empreinte qu'ont laissée ces influences sur la génération suivante. Aujourd'hui, "les fruits de ces échanges franco-japonais sont visibles dans le monde entier", atteste Hitoshi Suzuki, à la tête de la Maison de la culture du Japon à Paris. Les architectes présentés ont été invités par la même occasion à nourrir une réflexion sur l'architecture du futur.

 

Les femmes mises en avant

 

"Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux (1995-2020)" a aussi pour objectif de mettre le rôle des femmes architectes en avant. Parmi les 35 créateurs sélectionnés, 13 sont des femmes. "Dans le passé, il y avait très peu de femmes dans les écoles d'architecture au Japon, seulement une étudiante sur cinquante quand j'étais étudiant. Mais cela a beaucoup évolué ; aujourd'hui, dans certaines universités, près de la moitié des étudiants sont des femmes", témoigne Taro Igarashi.

 

Exposition Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux Japon
Exposition Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux Japon © Nicolas Brasseur

 

Une autre partie de l'exposition a à cœur de rendre hommage à un projet architectural étonnant, celui de la restauration de l'Asile flottant, une péniche en béton armé bâtie en 1917 et réaménagée en refuge pour les sans-abris par Le Corbusier en 1929-1930. Après avoir sombré dans les eaux de la Seine en 2018, ce navire long de 70 mètres, situé quai d'Austerlitz, à Paris, a été sauvé par l'Architectural design association of Nippon (Adan), une association japonaise. L'exposition présente ainsi l'histoire en photos de ce lieu hybride, à la fois social et culturel.

 

"Sur la demande de l'Armée du Salut en 1929, le Corbusier effectue une transformation du bateau pour servir d'abri aux réfugiés de la guerre", raconte Shuhei Endo, architecte, professeur honoraire à l'université de Kobe, producteur de cette exposition et vice-président d'Adan. "Kunio Maekawa, collaborateur du Corbusier et célèbre architecte japonais, participe à l'aménagement de la péniche." Bien des décennies plus tard, alors que la péniche n'était plus utilisée, ses restaurateurs imaginent en 2017 de présenter sous forme d'exposition des œuvres d'architectes japonais. Mais en 2018, la crue de la Seine pousse le bateau à heurter le quai, qui endommage la coque du navire et entraine son naufrage. "Ce fut un grand choc, alors que le navire venait d'être restauré et qu'il avait été amarré ici un siècle durant", continue Shuhei Endo. En octobre 2020, le navire de nouveau à flot grâce à un sponsor subit toutefois la crise des gilets jaunes et la pandémie de Covid-19. "Si la question des réfugiés se pose toujours, nous considérons que cet asile ne peut pas apporter à lui seul la réponse à cet enjeu. Nous utilisons le navire pour favoriser les relations franco-japonaises et reconstituer le décor originel du Corbusier, en s'appuyant sur des plans et photographies. Nous cherchons aujourd'hui une nouvelle source de financement", annonce-t-il.

 

Exposition Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux Japon
Shuhei Endo, architecte et producteur de l'exposition, explique le projet de rénovation de l'Asile Flottant. © L-A Fournier

 

Informations pratiques
"Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux (1995-2020)"
Jusqu'au 19 février 2022, entrée libre

 

Maison de la culture du Japon
101bis quai Branly, 75015 Paris

 

Et pour aller plus loin…
Evènement le samedi 8 janvier 2022 à 15h : Rencontre "Forme, création d'un lieu et structure"
avec Klaas De Rycke, Yves Moreau, Yo Shimada - Modérateur : Shigeki Maeda

actionclactionfp