Vincent Callebaut, fidèle à ses principes, a souhaité tendre vers la neutralité carbone pour le projet. Il annonce avoir pris en compte "les émissions de carbone intrinsèque et dresser le bilan énergétique de la vie du bâtiment, de sa construction à sa recyclabilité complète en passant par son exploitation". L'intégration de multiples sources d'énergies renouvelables (solaire, éolienne à axe vertical, biomasse) amélioreront ce bilan. Mais le bâtiment existant nécessitera des travaux d'adaptation afin de réduire ses besoins. Son enveloppe sera isolée et étanchée à l'air. L'objectif annoncé est d'atteindre une consommation de 30 kWh/m².an pour les cinq usages réglementaires (chauffage/rafraîchissement, ECS, éclairage, auxiliaires), aisément compensé par la production locale d'énergies. En hiver, un complément de chauffage sera apporté par des planchers rayonnants, tandis qu'en été le bâtiment sera refroidi par des puits canadiens et l'évapotranspiration des plantes d'un mur végétalisé.

actioncl