REACTION. Une délégation de représentants d'architectes et étudiants en architecture a été reçue ce 17 mai par le ministère de la Culture. Adrien Hacquard, président de l'Union Nationale des Étudiants en Architecture et Paysage (UNEAP), revient pour Batiactu sur cette rencontre.

Suite à la mobilisation sans précédent des architectes ce 17 mai 2018, une délégation menée par l'Unsfa a été reçue par le ministère de la Culture. "Chaque organisation a pu faire part de ses inquiétudes, de ses colères ou de ses commentaires à propos du projet de loi Elan", nous relate Adrien Hacquard, président de l'UNEAP. Trois représentantes du ministère : la directrice de cabinet, la conseillère au Patrimoine et la directrice de l'architecture Agnès Vince, ont "longuement écouté" les architectes.

 

Le ministère a ensuite tenu à rappeler que le ministère de la Culture est le celui de l'architecture et qu'il "se battrait autant que possible pour défendre la qualité architecturale". Mais l'étudiant en architecture a eu le sentiment que son ministère de tutelle n'est peut-être pas très écouté à ce sujet, le dossier étant géré par le ministère de la Cohésion des territoires. Il explique ainsi que le ministère de Françoise Nyssen à inviter les architectes à continuer leurs actions et les encourager à rencontrer le ministère de Jacques Mézard et Julien Denormandie et qu'il les appuierait pour être reçu par ces derniers.

 

Des groupes de réflexion tardifs

 

Pour prouver son soutien, le ministère de la Culture a aussi rappelé à la délégation que deux groupes de travail avaient été créés la veille de leur rencontre. L'un sur le "désir d'architecture", le second sur le rôle de l'architecte dans la qualité de l'habitat. Mais, "ils arrivent malheureusement un peu tard et rendront tardivement leurs conclusions", regrette Adrien Hacquard. Françoise Nyssen recevra en effet leurs propositions à l'occasion de la prochaine édition des Journées nationales de l'architecture les 19, 20 et 21 octobre prochain. Les discussions sur le projet de loi Elan par les parlementaires seront alors déjà bien avancées voire en passe d'être votées. Le président de l'Uneap a également demandé à ce que les étudiants soient intégrés à ces groupes de réflexion, ce qui devrait se faire a répondu le ministère.

 

Les représentantes de François Nyssen ont insisté sur le fait que le ministère se bat pour l'architecture et indiqué qu'il recherche une revalorisation du métier d'architecte. Plusieurs pistes sont à l'étude, rapporte Adrien Hacquard. Le ministère cherche aussi à comprendre pourquoi, alors que le cadre normatif des architectes français est envié de tous en Europe, pourquoi c'est en France qu'on fait le moins appel à eux.

 

Une lettre de soutien attendue et un défilé programmé

 

La prochaine étape ? En attendant une lettre de soutien de Françoise Nyssen qui doit appuyer la demande des architectes pour rencontrer Jacques Mézard ou Julien Denormandie, une nouvelle mobilisation des architectes est déjà programmée. Le 27 mai prochain, ils prévoient de défiler du métro Varenne (7e arrondissement) jusqu'au ministère de la Cohésion des territoires, mais d'une façon toute particulière. "Nous défilerons pour montrer que ce projet de loi Elan est un retour en arrière", précise l'étudiant en architecture.

actionclactionfp