Novarka, co-entreprise de Bouygues et Vinci, annonce que l'arche de confinement de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl, a été assemblée au cours de l'été. Une opération particulièrement technique qui a nécessité l'alignement au millimètre près de deux demi-structures plus lourdes que la tour Eiffel. Détails.

Les travaux de confinement du réacteur nucléaire n° 4 de Tchernobyl se poursuivent. Bouygues Construction et Vinci, qui travaillent ensemble sur ce chantier exceptionnel sous l'enseigne Novarka, annoncent avoir assemblé les deux parties de la gigantesque arche qui doit venir recouvrir le sarcophage vieillissant. La structure métallique constituera prochainement une enceinte étanche qui viendra coiffer le site et permettra son démantèlement en toute sécurité.

Un achèvement total prévu à la fin de 2017

L'opération réalisée cet été a été "particulièrement technique", selon Bouygues Construction, puisqu'elle a nécessité l'alignement précis de 24 points de connexion sur les 260 mètres de longueur de l'arche. Les deux demi-arches ont été réunies en une journée tandis que l'ajustement et le serrage du millier de boulons doivent prochainement être entrepris. Vince Novak, le directeur du département "Sécurité nucléaire" de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement qui finance le projet, explique : "Nous venons de franchir une nouvelle étape clé. La construction de la structure acier touche à sa fin. Nous sommes convaincus que l'intégralité de l'ouvrage sera achevée fin 2017, conformément au calendrier". L'arche de confinement pèse désormais 30.000 tonnes, soit cinq fois plus que la tour Eiffel, et mesure 110 mètres de haut. Elle dépasse la Statue de la Liberté en hauteur et le stade de France en largeur.

 

Les prochaines étapes consisteront à installer un système de ventilation qui devra prévenir la corrosion de la structure pendant toute sa durée de vie, estimée à 100 ans. Puis un bâtiment technique de commande sera construit, tandis que l'arche sera équipée de grues automatisées, d'outils de démantèlement et de systèmes auxiliaires avant d'être poussée en place, au-dessus du site nucléaire qui continue de fuir.

 

actionclactionfp