SUBVENTIONS. L'Agence nationale de l'habitat va aider les investisseurs institutionnels à acquérir, pour les rénover, des ensembles immobiliers pour l'accession sociale ou la location conventionnée. Objectif : accentuer notamment son soutien à Action cœur de ville. L'agence a par ailleurs instruit nettement moins de dossiers MaPrimeRénov qu'initialement prévu.

Lors de son conseil d'administration du 17 juin, l'Anah a voté la création de nouveaux dispositifs innovants afin d'accélérer l'amélioration du parc de logement privé. Ceux-ci permettront notamment, explique l'Agence nationale de l'habitat dans un communiqué, "d'accompagner les collectivités dans l'amélioration du cadre de vie et l'attractivité de leur centre-ville".

 

Pris "dans le prolongement de la loi Elan", deux nouveaux dispositifs d'aide sont destinés à la rénovation d'ensembles immobiliers : la vente d'immeuble à rénover (Vir) et le dispositif d'intervention immobilière et foncière (Diif). Les opérateurs institutionnels ou parapublics bénéficieront ainsi du soutien de l'Anah pour des opérations d'acquisition d'un ensemble immobilier pour le rénover ou le céder après rénovation. Ces ensembles rénovés seront destinés à être acquis en accession sociale à la propriété ou à la location conventionnée et "participent ainsi à la revitalisation des centres-villes, notamment dans le cadre des Opérations de revitalisation des territoires (ORT), des opérations programmées (Opah-RU) et du programme Action cœur de ville". Concernant ce dernier programme, le conseil d'administration a adopté la convention de partenariat avec l'ANCT (Agence nationale de cohésion des territoires), en charge de son pilotage.

 

L'Anah a également adopté deux dispositifs d'aides destinés à renforcer l'attractivité des centres-villes : l'un concernant la rénovation de façade et le second permettant, pour les copropriétés, la transformation d'un local en espace collectif dédié à de nouveaux usages (local à vélo, espace de travail, etc.). Par cette décision, l'Anah "se donne l'opportunité de répondre aux besoins des territoires en créant de nouveaux dispositifs expérimentaux abondés par les collectivités qui souhaitent les mettre en œuvre, en accord avec les priorités de l'Agence concernant l'amélioration du parc privé de logement".

 

Moins de 50.000 dossiers MaPrimeRénov déposés

 

L'Anah fait savoir par ailleurs qu'à ce jour, près de 48.000 demandes de financement dans le cadre de MaPrimeRénov ont été déposés. Il apparait désormais difficile à l'agence d'atteindre l'objectif gouvernemental pour cette aide aux travaux de rénovation énergétique, qui était initialement de 200.000 pour 2020. Les premières aides "seront versées, pour des travaux terminés, dans les prochains jours", affirme l'agence, qui a commencé l'examen des dossiers en avril, comme prévu. Concernant le programme Habiter Mieux, l'Anah a financé 14.453 logements depuis janvier 2020, soit une augmentation de 7% par rapport à l'an dernier, indique enfin l'Anah.

actionclactionfp