A l'occasion du 51e congrès de la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs (DLR) de matériel de BTP, un nouveau président a été élu. Pendant les deux années de son mandat, Bertrand Carret entend faire grandir la notoriété de la fédération.

Réunis pour le 51e congrès de la fédération DLR, les 17 et 18 mars 2016, les adhérents ont élu Bertrand Carret, pour succéder à Sonia Dubès, qui ne souhaitait pas se représenter après quatre ans de mandat. Diplômé d'un Master 2 à EuroMed Marseille (aujourd'hui KEDGE Business School), il a occupé pendant 15 ans divers postes d'encadrement dans les secteurs de l'audit et du management au sein des entreprises Esso France, Sodexo, Prado Assurances. En 1999, il a repris la société Rentforce, une entreprise de location de matériels de BTP multi spécialiste (élévation, camions de chantier, utilitaires légers…).

 

Le nouveau président, adhérent DLR depuis 1999, a de grandes ambitions pour sa fédération. Dans un communiqué, il explique vouloir "faire grandir la notoriété de la fédération DLR". L'entrepreneur, constatant que sa filière pèse lourd dans le monde du BTP, entend désormais le faire savoir. Dans un premier temps, Bertrand Carret souhaite "agrandir la famille en faisant en sorte que d'autres professions nous rejoignent, les loueurs de grue, les loueurs et distributeurs de modulaires, par exemple", explique-t-il dans un article de la Tribune.

 

Deuxième objectif fixé : mieux communiquer sur la profession. Cela passera notamment sur des campagnes de lobbying "pour nous faire connaître et reconnaître", précise le nouveau président. Et d'ajouter, "les DLR sont des acteurs majeurs des chantiers. Si nous faisons grève, 90% des chantiers s'arrêteraient". "Nous créons des emplois non délocalisables, nous menons de très gros investissements, à nous de la faire savoir et de faire en sorte que les grands du BTP respectent les loueurs et les distributeurs, plutôt que d'en faire une variable d'ajustement parfois brutale", explique-t-il.

actionclactionfp