A LIRE. Architectes, ingénieurs, gestionnaires du patrimoine, urbanistes, éditeurs de logiciels, tous sont concernés par le BIM. Cependant l'adoption de la maquette numérique est différente selon les métiers. Nader Boutros et Régine Teulier coordonnent un ouvrage collectif sur le sujet pour découvrir les dernières avancées en la matière.

L'adoption du BIM par les différents professionnels de la construction n'en est qu'à ses débuts. Cette technologie est diversement intégrée selon s'il s'agit d'architectes, d'ingénieurs, de maîtres d'œuvre, d'entreprises ou d'autres métiers du BTP. Cependant, le monde de l'enseignement et de la recherche se sont déjà saisi du sujet et les écoles d'ingénieurs, universités et écoles se trouvent parfois à la pointe.

 

A l'occasion de la 4e édition des Journées de l'enseignement de la maquette numérique et du BIM (EduBIM), un comité de programme représentatif de la recherche universitaire et professionnelle française a opéré un choix de contributions pour composer un ouvrage publié par les éditions Eyrolles. Il a été coordonné par Nader Boutros, architecte-ingénieur et enseignant-chercheur à l'ENSA Paris/Val de Seine, et Régine Teulier, ingénieure et docteure en sciences économiques, chercheuse associée à l'Institut interdisciplinaire de l'innovation (CNRS, Polytechnique, université Paris-Saclay). Le volume, de 137 pages, comprend des interventions en français et en anglais, de 18 auteurs différents dont des chercheurs de l'ESTP et de l'Urban Physics Joint Laboratory. Le livre, vendu 39,50 €, vient compléter une série de douze volumes différents, tous consacrés au BIM, dont "Les managers du BIM", récemment paru.

actionclactionfp