Au niveau des galeries, le dallage de granit - surélevé au 19e siècle d'une vingtaine de centimètres - sera déposé afin de restituer le niveau de sol historique. Une opération qui rendra au cloître ses proportions d'origine, permettant de restituer une hauteur normale aux banquettes et de mieux protéger les colonnettes. Quant à la charpente, couverte d'ardoises épaisses, elle subira un assainissement des bois, et une révision de sa couverture, des scellements au mortier et des chevilles de bois, dont certaines ont été remplacées par des ferrures et attaches métalliques aujourd'hui corrodées. Les colonnades en pierre de Caen (un calcaire blanc) seront nettoyées par divers procédés : dépoussiérage au pinceau, aspiration, dessalement au cataplasme, micro-gommage à la poudre d'alumine ou désincrustation photonique (au moyen d'un laser). Au terme de ce véritable programme de chirurgie esthétique, les pierres subiront également un traitement de bio-minéralisation afin de régénérer le calcin protecteur.
actioncl