interconnexion électrique France Espagne
S.C.Batiactu ©

La ligne à grande vitesse Barcelone-Figueras entre en service

Depuis mercredi 9 janvier, le deuxième tronçon à grande vitesse Barcelone - Figueras qui relie la Catalogne à Perpignan en seulement une heure et demie est opérationnel. Le maillon franco-espagnol Perpignan-Figueras a lui été livré en 2009. Les autorités espagnoles ont inauguré la veille, la ligne de train via Gérone. Précisions.

 
 
 


Le projet de grande envergure de la ligne à grande vitesse (LGV) Barcelone-Perpignan sort du tunnel, au moins en grande partie. Avec trois années de retard sur le tronçon du Perthus (Perpignan-Figueras), les hautes autorités espagnoles ont lancé mardi 8 janvier le TGV entre Barcelone et Figueras, via Gérone. Ce tronçon opérationnel depuis le mercredi 9 janvier au matin, clef de l'ouverture vers la France représente un investissement de 4,7 milliards d'euros pour 131 kilomètres, nouvelles gares comprises. Il rapproche ainsi d'une heure la frontière française de Barcelone.

"L'Espagne vient d'ouvrir une porte sur l'Europe. Cela signifie que depuis Perpignan, nous pourrons plus facilement aller à Barcelone, Madrid ou Valence. Et nous espérons attirer ici des entreprises espagnoles", s'est réjoui Jean-Marc Pujol, le maire de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Cette mise en service ne permet pas encore de rallier directement Barcelone depuis la France. Il faut mettre pied à quai à Figueras pour passer d'une voiture à l'autre (15 minutes de battement). "Pour l'instant, les wagons français ne sont homologués que sur le tronçon espagnol jusqu'à Figueras. Et il en est de même pour les trains espagnols qui ne sont pas encore habilités à rouler en France", souligne la direction régionale de la SNCF.

Le tronçon Perpignan-Montpellier toujours en question
Cette mise en service déplace désormais ce projet de grande envergure estimé à 8 milliards d'euros ce côté-ci des Pyrénées avec la nécessité de régler l'absence de LGV (ligne à grande vitesse) sur 160 kilomètres entre Perpignan et Montpellier. "On ne peut pas imaginer qu'un chaînon puisse continuer à manquer entre Paris, Barcelone et Madrid. L'Espagne par sa longueur, la France pour sa fréquentation, ont les meilleurs réseaux ferroviaires d'Europe", a estimé Christian Bourquin, président de la région Languedoc-Roussillon.

S.C. (09/01/2013)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Sam - Grenoble
Du 23/04/2014 au 25/04/2014
Capurba - Lyon
Du 20/05/2014 au 22/05/2014
Lumibat - Lyon
Du 20/05/2014 au 22/05/2014
Hydrogaia - Montpellier
Du 21/05/2014 au 22/05/2014
Salon de la prescription - Biarritz
Du 21/05/2014 au 23/05/2014
Du 03/06/2015 au 05/06/2015

Recherche dans