INAUGURATION. A l'intérieur de la Seine musicale, inaugurée ce samedi sur l'île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), se trouve une grande salle de concert en configuration "vignoble" où l'acoustique a été une priorité. Visite et explications avec l'architecte Jean de Gastines, associé sur ce projet de Shigeru Ban, Pritzker 2014.

L'acoustique, l'atout majeur sur l'île Seguin. La Seine musicale conçue par l'architecte japonais Shigeru Ban, lauréat du prix Pritzker 2014, associé avec le Français Jean de Gastines est entrée en scène ce samedi 23 avril, à Boulogne-Billancourt. Jeux de lumières et musique électro étaient au rendez-vous.

Deux ans de chantier

Malgré deux visites de chantier, la découverte de cette création audacieuse de ce même duo à qui l'on doit déjà le centre Pompidou-Metz suscite toujours l'étonnement deux ans après les travaux conséquents de terrassement entrepris par Bouygues Bâtiment Ile-de-France en mars 2014 et l'achèvement du gros-œuvre en sous-sol et des coursives en juin 2015.
La veille du premier concert de Bob Dylan vendredi 21 avril, Jean De Gastines nous confiait que ce "paquebot géant livré il y a un mois abrite à ce jour un auditorium de 43 x 11 mètres doté de 1.150 fauteuils, plutôt destiné aux concerts de musique acoustique, une grande salle de 4.000 à 6.000 places (spectateurs debout ou assis) destinée à accueillir les grands concerts ou spectacles, comme, par exemple en septembre prochain, où Bartabas pourrait y conduire des chevaux."

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article.
actionclactionfp