La future cité musicale de Boulogne-Billancourt, imaginée par Shigeru Ban et Jean de Gastines, prend vie dans une vidéo illustrant les mouvements de sa voile photovoltaïque qui suit la course du soleil dans le ciel. Une impressionnante structure mobile de 45 mètres de haut qui évoque la voilure d'un grand navire posé sur la Seine.

C'est un élément puissant de l'identité visuelle de la Seine Musicale qui entre en action. La grande voile solaire, ornée de plus de 1.000 m² de panneaux photovoltaïques, est entrée en rotation autour de la résille de bois de l'auditorium. L'emblème de la future cité musicale de Boulogne-Billancourt, imaginée comme un "grand navire dont la coque semble flotter sur le fleuve" par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines, est désormais opérationnelle, comme le montre une courte vidéo, repérée sur le quotidien Le Figaro. ...
Il vous reste 64% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp