JUSTICE. Le 4 avril 2019, cinq personnes ont été mises en examen par le parquet de Rennes dans le cadre d'une enquête sur plus de 250 vols d'outillage commis dans des véhicules de professionnels du bâtiment. Les méfaits ont eu lieu dans plusieurs régions de France.

Le jeudi 4 avril 2019, le parquet de Rennes a mis en examen cinq personnes dans le cadre d'une enquête sur plus de 250 vols d'outillage dans des véhicules de professionnels du bâtiment, selon l'Agence France Presse. L'interpellation, en date du 1er avril dernier, est motivée par des soupçons de "vols en bande organisée d'outillage électroportatif, recels en bande organisée de ces vols et association de malfaiteurs". L'enquête a été dirigée par la juridiction inter-régionale spécialisée de Rennes et menée par la section de recherches de Versailles, co-saisie du dossier avec l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante et les groupements de gendarmerie d'Ille-et-Vilaine et du Calvados.

 

Les malfaiteurs commettaient leurs délits dans des véhicules appartenant à des artisans et professionnels du bâtiment et ce, dans différentes régions : les vols avaient lieu en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Grand Est et Hauts-de-France. Sévissant depuis l'été 2018, les receleurs auraient réalisé un préjudice estimé à 500.000 euros. "Originaires de Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne, les voleurs organisaient au départ de la région parisienne vers la province des périples nocturnes de plusieurs centaines de kilomètres, plusieurs fois par semaine, et les receleurs écoulaient très rapidement le matériel sur des marchés de la région parisienne ou d'autres brocantes plus ponctuelles", d'après un communiqué du parquet de Rennes. Les domiciles des malfaiteurs ainsi que plusieurs sites de stockage ont été perquisitionnés, permettant "la découverte de plusieurs centaines de coffrets d'outils professionnels dérobés, ainsi que de plusieurs milliers d'euros en espèces".

actionclactionfp