INFLATION. Lors de l'assemblée générale du groupe Vinci, le 12 avril 2022, le P-DG Xavier Huillard a été interrogé sur les conséquences de l'inflation sur l'activité du groupe et l'impact de la guerre en Ukraine.


Dans quelle mesure le contexte mondial actuel et l'inflation pèsent et pèseront-ils sur l'activité et les résultats du groupe Vinci ? Cette question, les actionnaires du groupe réunis en assemblée générale le 12 avril 2022 ont pu la poser directement au P-DG à qui ils ont renouvelé leur confiance, Xavier Huillard, qui y a répondu sans détour.

 

Vigilance, rigueur et agilité semblent ainsi être les maîtres mots du patron du groupe en la matière. Mais les conséquences ne sont pas les mêmes en fonction du type d'affaires et d'activités, a-t-il indiqué.

 

Changement de braquet pour les projets de moyen et long terme


Il reconnaît ainsi que les projets de moyen et long terme peuvent poser des difficultés. Souvent, "il n'y a pas de formule de révision des prix suffisamment affinés pour reproduire l'augmentation des prix des fournitures et des sous-traitants", observe-t-il.

 

Pour se préserver, le groupe a donc pris une décision radicale tout récemment : "Nous n'acceptons plus de signer de contrats s'exerçant sur le temps moyen - quelques années - s'ils ne comprennent pas de formule de révision des prix". C'était pourtant le cas "pour une large partie de nos métiers jusqu'à présent, mais nous exerçons désormais cette rigueur de façon systématique", explique-t-il. Une solution qui ne règlera pas tous les problèmes et "ne signifie pas que nous sortirons indemnes de cette inflation".
Il vous reste 64% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp