Un consortium piloté par le groupe Vinci vient de remporter un contrat de 858 millions d'euros pour la construction de deux sections de tunnel pour les eaux pluviales et usées dans l'Est de Londres. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du "Thames Tideway Tunnel", un gigantesque égout chiffré à 4,9 milliards d'euros. Le démarrage des travaux est prévu dans le courant de 2016, pour une livraison en 2023.

La ville de Londres traite le problème des eaux pluviales et usées dans la Tamise à bras-le-corps. Alors que les autorités britanniques avaient validé en septembre 2014 un vaste plan d'agrandissement des égouts de 4,9 milliards d'euros, conçu par le gestionnaire de l'eau de Londres, Thames Water, le mégaprojet de renforcement et de modernisation du réseau de la capitale britannique, intitulé "Lee Thames Tideway Tunnel" s'est traduit, lundi 24 août, par la signature officielle de trois contrats pour construire 25 kilomètres de tunnel sous le lit de la Tamise, notamment dans l'Est de la ville.

 

Parmi ces trois contrats, c'est finalement un consortium piloté par le groupe Vinci, qui a décroché le lot Est, un contrat de 858 millions d'euros pour la construction de deux sections de tunnel pour eaux pluviales et usées, a annoncé, lundi 24 août, le groupe de BTP, dans un communiqué. En détails, ce contrat a été confié à deux filiales de Vinci, Vinci Construction Grands Projets et Bachy Soletanche Ltd - respectivement à hauteur de 40 % et 20 % -, en groupement avec Costain (40 %).

Un tunnel principal de 5,5 kilomètres

En clair, le lot Est emporté par le groupe de BTP français porte plus particulièrement sur la construction de deux sections distinctes : un tunnel principal de 5,5 kilomètres et un deuxième de connexion de 4,6 kilomètres, situés entre 45 et 65 mètres de profondeur. "A noter que ces deux tunnels respectifs seront creusés avec des tunneliers à pression de boue", ajoute Vinci dans le même communiqué.

 

Et de préciser : "Le tunnel principal aura un diamètre intérieur de 7,20 m et le tunnel de connexion un diamètre intérieur de cinq m." Le lot Est comprend également la réalisation de 5 puits de grande dimension (diamètres de 17 à 25 m), des travaux maritimes dans la Tamise, des structures de connexions avec le système existant de collecte des eaux, et des lots électromécaniques.

 

Vinci décroche le lot Est du "super-égout\'\' de Londres
Le lot Est est l'un des 3 lots qui constitue le "Thames Tideway Tunnel", programme qui prévoit la construction de 25 km de tunnels à Londres au total. © Vinci
Démarrage des travaux courant 2016

 

Alors qu'une phase d'optimisation du projet (ingénierie, méthodes) a d'ores et déjà été enclenchée, le démarrage des travaux sur site est prévu courant 2016, pour une livraison en 2023. Pour les deux filiales de Vinci, ce projet est la suite du Lee Tunnel, un collecteur d'eaux pluviales et usées qu'elles construisent dans l'est de la capitale britannique depuis janvier 2010. L'objectif du programme "Thames Tideway Tunnel" est, en effet, ambitieux : faire face au problème d'écoulement des eaux usées non traitées dans la Tamise. Il permettra ainsi à Londres de bénéficier d'un système d'égout aux meilleurs standards.

La partie centrale et ouest du projet confiée à d'autres groupements

Par ailleurs, la partie centrale du tunnel, d'une longueur de 12,7 km, a été confiée au groupement composé de l'espagnol Ferrovial et du britannique O'Rourke, pour un montant de 1,024 milliard d'euros. Quant à la section Ouest du projet, elle sera réalisée par une coentreprise composée des britanniques BAM Nuttal, Morgan Sindall et Balfour Beatty pour 573 millions d'euros, signale le gestionnaire de l'eau de Londres, Thames Water. Ce tunnel en question sera creusé à une profondeur allant de 35 à 65 m suivant les sections, avec un diamètre variant de 6,5 à 7,2 m.

 

Au final, "Lee Thames Tideway Tunnel" est un véritable "super-égout", un tube de 7,2 mètres de diamètre, l'équivalent de trois bus londoniens à impériale, soulignent les médias anglais. Les concepteurs du projet estiment que les travaux permettront de créer 9.000 emplois.

actionclactionfp