IMMOBILIER. Ce vendredi 22 novembre 2019, Michel Cadot, préfet de la région Île-de-France, a annoncé les lauréats de deux lots de terrains qui accueilleront le futur village olympique des JO de Paris en 2024. La Caisse des dépôts et Icade, d'un côté, et Nexity et Eiffage, de l'autre, ont été retenus à l'unanimité par le jury.

Les jeux sont faits. Réuni à l'hôtel de Noirmoutier ce matin, le jury d'attribution des lots pour construire le village olympique des JO de Paris en 2024 a annoncé les lauréats des deux secteurs de 50.000 m² mis à disposition, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Ce sont deux groupements, l'un constitué de la Caisse des Dépôts et de sa filiale immobilière Icade, l'autre formé par Nexity et Eiffage, qui ont été désignés à l'unanimité par le panel constitué du préfet de Paris, Michel Cadot, des élus, des hauts fonctionnaires et du président du comité d'organisation des JO, Paris-2024, Tony Estanguet. "Ces projets sont à la hauteur de nos ambitions en répondant à la fois aux exigences environnementales et aux enjeux de la ville de demain au service des habitants", a déclaré le préfet de Paris.

 

 

Pour rappel, le projet de village olympique contient deux phases. Une première pour les 15.600 athlètes attendus à l'été 2024, à cheval sur les trois communes séquano-dyonisiennes de Saint-Denis, Saint-Ouen et l'Île-Saint-Denis. Une seconde qui verra le village reconfiguré, aux frais du comité d'organisation des JO, pour accueillir après l'événement 6.000 habitants, pour autant d'emplois. "L'un des critères qui a guidé notre choix est le confort des futurs habitants", a déclaré Michel Cadot, rapporte l'AFP. Et la maire de Paris Anne Hidalgo de compléter : "Au bout du bout, ce sont des hommes et des femmes qui vont habiter là".

 

Découvrez les images du projet dans la suite de l'article.

actionclactionfp