FERROVIAIRE. Contre l'avis de ses alliés écologistes, les élus socialistes de la majorité siégeant à la métropole bordelaise ont trouvé un accord avec l'opposition de droite pour faire avancer le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), comprenant la construction des lignes à grande vitesse entre Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.


Les événements s'enchaînent sans se ressembler dans l'épineux dossier que représente le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). Prévoyant le prolongement de la ligne à grande vitesse de Bordeaux vers Toulouse d'un côté, Dax de l'autre, il fait l'unanimité en région Occitanie, où les collectivités et acteurs locaux l'attendent avec impatience. Mais c'est loin d'être le cas en Nouvelle-Aquitaine, où la LGV s'arrête pour le moment.
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp