DIAPORAMA. Une maison originale vient d'être inaugurée à Sillery près de Reims. Imaginée par l'architecte-designer Patrick Nadeau, elle se distingue par sa forme : une vague entièrement végétalisée sur un socle en bois. Une habitation qui fait le plus grand bonheur de ses locataires mais aussi… des petits animaux ! Visite.

"C'est vraiment agréable de vivre dans cette maison : il y a de l'espace, elle est lumineuse et on a besoin de peu de meuble", les mots de la locataire Silvina Garcia sont élogieux. Pas de doute, elle a eu un vrai coup de cœur pour sa nouvelle maison dans laquelle elle a emménagé au mois de novembre dernier.

 

Un programme pour le moins peu banal puisqu'ici pas de toiture plate ou à double pente mais une grande couverture courbe en forme de vague entièrement parée de végétaux. Dans le lotissement «La Haute Ville», situé sur la commune de Sillery, près de Reims, la petite construction de 115 m2 détonne et étonne forcément. "C'est surprenant de voir cet ovni urbain", lance une passante. Et effectivement, celle que l'on appelle logiquement "Maison vague", n'a rien de conventionnel. Mais attention, si son nom rappelle l'univers aquatique, il n'est pourtant pas forcément la source d'inspiration première : "J'ai plutôt voulu traduire une idée de mouvement et de terrain vague avec une végétation qui pousse de manière sauvage", nous explique son architecte, Patrick Nadeau.

 

Un bailleur social, une petite commune et une politique d'innovation
Ainsi, son nom, ses courbes, ses espèces végétales font de cet objet singulier, un véritable nid douillet. Cette réalisation, qui s'inscrit dans le cadre du programme "Maisons 2020" de Plurial l'Effort Rémois, est également soutenue par la petite commune de 1.700 habitants. Objectif final : proposer et initier de nouveaux modes de vie : "Nous travaillons sur l'innovation technologique, architecturale et sociale. C'est pourquoi nous avons confié la mission à de jeunes architectes de réfléchir au logement de demain", note Alain Niboyet, directeur produits nouveaux et HQE au sein de Plurial l'Effort Rémois. Mais pour créer, inventer la "Maison Vague", il a fallu braver quelques difficultés : "Le chantier n'a pas toujours été facile : problème d'assurance, complexité de l'étanchéité, etc.", explique l'architecte. Mais ce pari, le bailleur a tenu à le soutenir pleinement : "On prend un risque, c'est sûr. Nous sommes conscients qu'il est possible que nous intervenions dans les cinq ans à venir car nous ne sommes pas dans des techniques expérimentées auparavant", commente Alain Niboyet.

 

Des équipements "verts"
Néanmoins, le projet s'est donné toutes les chances en s'équipant notamment d'une ventilation double flux, d'un chauffe-eau thermodynamique, d'une isolation importante des murs, d'un poêle à bois, etc. Sans oublier d'être bioclimatique avec une orientation plein sud. Résultat : le logement est BBC et tourne autour du passif. "J'ai très peu allumé mon poêle cet hiver. Du coup, j'appréhende un peu les grosses chaleurs", nous confie la locataire. Et cette dernière n'est pas peu fière d'habiter cet endroit qu'elle juge "spacieux, original et facile à vivre". En effet, l'intérieur est agencé de nombreuses étagères épousant les murs courbes. Ainsi pas de problème de rangement ! Côté distribution, le rez-de-chaussée abrite une grande pièce à vivre avec un coin salon et un espace salle à manger, une cuisine et une salle de bains ; à l'étage se trouvent deux chambres, une pièce d'eau ainsi qu'une petite mezzanine pour se détendre. Mais la cerise sur le gâteau, reste la terrasse où le couple peut se relaxer et prendre le petit-déjeuner au soleil tout en regardant les coquelicots, les pissenlits mais aussi les papillons, les petits oiseaux et les abeilles venues butiner sur la toiture. Preuve que le bonheur n'est pas seulement dans le pré mais aussi à Sillery !

 

Fiche Technique
Maître d'ouvrage : L'effort Remois
Architecte-designer : Patrick Nadeau
Surface : 115 m 2
Prix (hors terrain) : 250.000 euros
Début des travaux : mars 2012
Fin des travaux : octobre 2012

 

actionclactionfp

La Maison Vague de Patrick Nadeau

La Maison Vague de Patrick Nadeau
La Maison Vague de Patrick Nadeau © CG- batiactu
L'architecte Patrick Nadeau a imaginé une maison originale en forme de vague.

Une toiture végétale

maison vague
maison vague © CG- batiactu
Difficile de faire la différence entre la toiture et les façades puisque la maison forme un tout. Pour l'entretien de la toiture, un arrosage automatique. De plus, l'entreprise Eco-végétal entretiendra l'ensemble une fois/ an.

Une façade avant en polycabronate

maison vague
maison vague © CG- batiactu
Ici, un test a été réalisé avec le polycarbonate en façade, un choix notamment porté par le coût du matériau, moins onéreux que d'autres. On note une double façade : panneaux de bois avec isolation ainsi que les panneaux en polycarbonate, soit 22 à 23 cm d'épaisseur.

Détail toiture et façade

maison vague
maison vague © CG- batiactu
Il faut souligner que cette maison est un logement social. Il s'inscrit dans le cadre du programme "Maisons 2020" de Plurial l'Effort Rémois dont l'objectif est de faire émerger le logement de demain. Dans le quartier "La Haute Ville", à Sillery, d'autres maisons expérimentent de nouveaux mode de vie !

Une maison posée sur un socle

maison vague
maison vague © CG- batiactu
La maison est décollée du sol afin de bien la distinguer. Elle est ainsi posée sur un socle en bois.

Terrasse

terrasse
terrasse © CG- batiactu
A l'arrière, les locataires peuvent profiter d'une terrasse. Sur cette façade se trouvent les chambres.

Une maison implantée dans un quartier résidentiel

Implanté dans un quartier
Implanté dans un quartier © CG- batiactu
Le projet est fortement soutenu par la mairie de Sillery qui a entamé depuis quelques temps un vrai travail de mixité dans sa commune. "Nous essayons de mailler en faisant des petits programmes pour mélanger les offres d'habitats dans une même rue, un même quartier", explique Jacques Douadi, le maire.

Intérieur de la maison

Intérieur
Intérieur © CG- batiactu
La pièce principale de vie se veut spacieuse.

Salon

salon
salon © CG- batiactu
Côté distribution, le rez-de-chaussée abrite une grande pièce à vivre avec un coin salon et un espace salle à manger, une cuisine et une salle de bains, à l'étage se trouvent deux chambres, une pièce d'eau ainsi qu'une petite mezzanine pour se détendre.

Cuisine

cuisine
cuisine © CG- batiactu

Mezzanine

Mezzanine
Mezzanine © L'effort remois
"C'est surprenant de voir cet ovni urbain", lance une voisine de la "Maison vague".

Chambre

chambre
chambre © CG- batiactu
Les chambres donnent sur la terrasse. Il est arrivé à la propriétaire de voir un chevreuil cet hiver !

Chambre-bureau

Autre chambre
Autre chambre © CG- batiactu
La maison fait 115 m2 et abrite deux chambres et deux salles de bains.