Emmanuelle Cosse a lancé, ce jeudi 28 juillet 2016, un appel à manifestation d'intérêt pour promouvoir "le logement choisi, abordable et durable". Il doit mettre en relation les territoires cherchant à développer des opérations innovantes et les professionnels ayant créé des solutions adaptées.

La ministre du Logement et de l'Habitat durable lance un appel à manifestation d'intérêt pour le logement choisi, abordable et durable. "Il vise à promouvoir des montages d'opérations innovants qui favorisent l'accès à un logement choisi et adapté aux attentes et désirs des futurs habitants", explique son cabinet. In fine, il a pour vocation de faire émerger une "ville des choix" qui replace ses occupants au cœur de la conception d'habitats pleinement intégrés dans leur environnement urbain.

 

L'AMI prévoit de faire se rencontrer des collectivités, groupements et territoires qui souhaiteraient initier ce type de démarche, et des professionnels, entreprises ou associations qui auraient mené des expériences dans ce domaine. Le ministère évoque notamment les jeunes professionnels, pour "leur capacité d'innovation et de créativité sur la ville contemporaine" et imagine qu'ils puissent exposer leurs intentions méthodologiques. Les candidats doivent mettre en avant des propositions qui favorisent les progrès de la maîtrise d'ouvrage, de la programmation, de la conception, de la gestion ou en matière de procédé constructif. Les buts ultimes sont de rendre les logements plus abordables tout en maintenant leur qualité, de mettre en adéquation les besoins réels des occupants et l'offre immobilière produite, et enfin d'améliorer l'insertion urbaine de nouveaux projets dans une logique participative et citoyenne.

 

Les fiches de candidatures peuvent être déposées jusqu'au 30 septembre 2016. Les premiers sélectionnés seront réunis à l'automne, afin de présenter leurs projets et d'échanger leurs expériences. "Cette rencontre permettra également de déterminer les besoins d'accompagnement par les pouvoirs publics en termes de création ou de renforcement d'une communauté d'acteurs, de capitalisation d'expériences ou encore d'ingénierie territoriale", annonce le ministère du Logement. A partir de cette date, les conditions de poursuite de l'AMI seront mieux définies.

actionclactionfp