CRISE UKRAINIENNE. Le ministre ukrainien des infrastructures a accordé un entretien à nos confrères du Monde. Il y donne une évaluation des infrastructures détruites depuis la guerre, des logements touchés, et sur l'ampleur de la tâche qui attend le pays lorsque le moment de la reconstruction sera venu. Il en profite également pour lancer un appel aux entreprises françaises.


Depuis le déclenchement de la guerre le 24 février 2022, les images qui nous arrivent d'Ukraine parlent d'elles-mêmes. Certaines villes sont presqu'entièrement détruites, comme Marioupol. Parmi les plus touchées également par les destructions : Kharkiv, Tchernihiv ou encore Sievierodonetsk. C'est ce qu'explique dans un entretien au Monde, publié le 21 juin 2022, le ministre ukrainien des infrastructures, Alexander Kubrakov.

 

Au total, il estime à un peu quelque 100 milliards d'euros le montant des "dommages directs causés à l'économie ukrainienne par la destruction des bâtiments résidentiels, non-résidentiels, et des infrastructures", peut-on lire. Dont près de 38 milliards pour les transports. Mais la guerre se poursuivant, ces chiffres, en date du 25 mai, ne sont pas définitifs.
Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp