GRANDE HAUTEUR BOIS. Les plus grands bâtiments en bois lamellé-croisé d'Europe se nomment Moholt 50/50 et ils hébergent plusieurs centaines d'étudiants. Véritable cité universitaire durable, les cinq tours implantées à Trondheim (Norvège), sont signées MDH Arkitekter. Découverte.

Les tours de bois se multiplient dans le monde : malgré la méfiance des acteurs du bâtiment classique (en béton), ces projets poussent sous toutes les latitudes. Après Brock Commons, un immeuble qui s'élance sur 18 étages et se destine à l'accueil d'étudiants pour l'université de Colombie Britannique (Canada), voilà que la Scandinavie prend le même chemin. L'immeuble aurait pu se nommer "Norwegian wood" mais c'est le nom du campus "Moholt" qui a été choisi. Et le complexe comprend cinq bâtiments d'une capacité totale de plus de 600 étudiants de l'université norvégienne de sciences et de technologie de Trondheim (centre du pays).

 

Imaginé par le cabinet MDH Arkitekter, cette cité universitaire doit "fournir les logements simples et bons marchés aux étudiants, mais aussi faciliter leur quotidien" afin qu'ils puissent se concentrer sur leurs études. L'accent a été mis sur l'aspect durable du bâtiment, d'où le choix d'un matériau de construction qui séquestre du CO2 pendant toute sa durée de vie. La structure est réalisée en bois lamellé-croisé, ce qui permet d'atteindre un niveau R+8. Dagfinn Sagen, un des architectes, raconte : "C'est incroyablement ambitieux. Une fois achevé, il sera la plus grande construction en bois lamellé croisé d'Europe".

 

Découvrez les tours Moholt 50/50 en images dans les pages suivantes.

actionclactionfp

Moholt 50/50 : structure CLT et façades Kebony

Moholt résidence étudiante
Moholt résidence étudiante © MDH Arkitekter
Pour sa façade extérieure, c'est également un bois particulier qui a été adopté, le Kebony. Les architectes parlent "d'une alternative durable au bois tropical, au ciment ou à la brique". Et ils mettent en avant la longue tradition nationale de construction en bois. Le procédé de traitement des panneaux est le suivant : le bois résineux est enduit d'un liquide provenant de déchets de cultures qui vient modifier sa composition et améliore sa durée de vie en le durcissant. Dagfinn Sagen poursuit : "Nous avons choisi Kebony pour le bardage car il ne demande aucun autre traitement tout au long de son cycle de vie (…) Avec le temps le bois développe une belle patine argentée, lui donnant un aspect esthétique qui est parfaitement en harmonie avec ce projet".

Moholt 50/50 : un cadre de vie agréable

Moholt résidence étudiante
Moholt résidence étudiante © MDH Arkitekter
Outre les aspects de développement durable, les architectes expliquent également avoir insisté sur l'idée de vie communautaire et de valeur ajoutée apportée au quartier. Ils expliquent : "Ce projet a pour but de démontrer qu'une bonne architecture peut créer un sentiment d'appartenance, indépendamment des changements fréquents en termes de locataires". La tendance des constructions étudiantes en containers recyclés semble être passée de mode et avoir cédé la place à des édifices en bois, indéniablement plus chaleureux.

Moholt 50/50 : la fiche technique

Moholt
Moholt © MDH Arkitekter
Localisation : Trondheim (Norvège)
Programme : résidence étudiante avec services (R+8)
Maître d'ouvrage : Studentsamskipnaden i Trondheim
Maître d'œuvre : MDH Arkitekter
Collaboration : Arne Henriksen Arkitekter (competition)
Paysagiste : MASU Planning
Entreprise : Veidekke AS
Surface : 17.500 m²
Récompense : Sustainable Building Project of the Year 2016

Moholt 50/50 : un cadre verdoyant

Moholt résidence étudiante
Moholt résidence étudiante © MDH Arkitekter

Moholt 50/50 : un aspect qualitatif

Moholt 50/50 : parties communes

Moholt résidence étudiante
Moholt résidence étudiante © MDH Arkitekter

Moholt 50/50 : des façades qui vont se patiner

Moholt résidence étudiante
Moholt résidence étudiante © MDH Arkitekter
La luminosité changeante de la Norvège centrale, où les étés lumineux succèdent aux nuits polaires, jouera sur les façades en bois des tours de Trondheim. Au fil du temps, le bois dur se grisera.

Moholt : vue du chantier

Moholt : des performances thermiques adéquates