INAUGURATION. Ce 16 avril 2018, le tribunal de grande instance de Paris a quitté l'île de la Cité pour prendre ses quartiers dans un nouveau palais de justice de béton et de verre, imaginé par Renzo Piano. Une tour bleutée de 160 mètres de hauteur, qui domine le nouveau quartier des Batignolles (17e arr.) et qui constitue le plus grand centre judiciaire d'Europe. Batiactu en profite pour vous faire redécouvrir différents projets de tribunaux dans les principales villes de France, tout au long de la semaine.

La justice parisienne a dit adieu aux pierres historiques de l'île de la Cité, pour entrer dans la nouvelle Cité judiciaire, conçue par Renzo Piano. Un déménagement d'ampleur qui va changer le quotidien des professionnels et des justiciables, comme le rappelle Jean-Michel Hayat, le président du TGI de Paris : "Répartie sur plus de 25 sites, la juridiction parisienne n'était plus en œuvre de relever les défis de la justice du 21e siècle. Le regroupement de tous les services devenait indispensable tant pour garantir un accueil de qualité aux justiciables que pour améliorer les conditions d'exercice de la justice".

 

Le nouveau tribunal parisien a donc été érigé sur 38 étages et 160 mètres, à la porte de Clichy, le long du boulevard Périphérique. La tour, la seconde plus haute de la capitale après la tour Montparnasse, présente trois parties superposées de taille décroissante. Elle offre pas moins de 62.000 m² de surface utile, dont la moitié d'espaces de bureaux et 20.000 m² d'espaces publics (dont 90 salles d'audience et une salle des pas perdus de plus de 5.000 m²). De quoi accueillir 8.800 personnes par jour, dont 2.500 salariés.

 

Rassembler 20 tribunaux d'instance, le tribunal de Police et le TGI

 

Côté performances, là aussi le TGI de Paris est en pointe : le bâtiment se veut durable et intégré. Son inertie thermique a été étudiée tout comme sa ventilation naturelle ou la production d'électricité photovoltaïque en façade et la récupération d'eau de pluie. Les vastes terrasses plantées, de plus de 5.600 m², verront différentes essences d'arbres s'y développer : chênes, érables, charmes, bouleaux… Au niveau de son insertion dans le quartier, la Cité de la Justice est inscrite dans le prolongement de l'oblique que trace la voie principale du parc des Batignolles. Au pied de la tour, un grand parvis de granit, lui aussi arboré, sera réservé à la circulation des piétons.

 

La mairie de Paris rappelle que l'ensemble, qui vient d'accueillir ses premières audiences le lundi 16 avril 2018, constitue tout simplement le plus grand centre judiciaire d'Europe, en rassemblant le TGI, mais également le tribunal de Police, le tribunal des Affaires de sécurité sociale et vingt tribunaux d'instance, compétents sur l'ensemble des arrondissements parisiens. "Ainsi, dorénavant, la saisine de la justice par le justiciable - hors du Conseil des Prud'hommes et du tribunal de Commerce - n'aura lieu que sur un seul site et l'accueil sera préparé à recevoir tous les justiciables, que la problématique relève du civil ou du pénal, de l'instance ou de la grande instance, du siège ou du parquet". D'autant plus que le palais de justice est également implanté à proximité de la Maison de l'ordre des avocats et des locaux de la Direction régionale de la police judiciaire. Cette dernière était déjà voisine sur l'île de la Cité, installée au 36 quai des Orfèvres.

 

François Molins, procureur de la République, et Jean-Michel Hayat, président du TGI, concluent : "Ces changements d'univers et de dimensions nous offrent une formidable opportunité de redéfinir tous ensemble nos modes de fonctionnement afin de répondre avec ambition aux exigences d'une justice moderne et efficace".

 

Redécouvrez en images le chantier de construction de cette Cité judiciaire géante dans les pages suivantes

actionclactionfp