Encadrement des loyers, loi SRU, rénovation thermique... A l'occasion des 10èmes Rencontres parlementaires sur l'immobilier et l'urbanisme, la ministre du Logement a rappelé aux professionnels du secteur de la construction sa feuille de route pour relancer le secteur et la complémentarité des dispositions prises.

Les 10èmes rencontres parlementaires sur l'immobilier et l'urbanisme organisées ce mardi 17 mars à la Maison de la Chimie à Paris, à l'initiative d'Audrey Linkenheld, députée du Nord, et ancienne rapporteure à l'Assemblée nationale de la loi Alur, ont suscité de nombreux échanges autour d'une éventuelle reprise et de l'impact de la transition énergétique dans ce secteur.

"Produire du logement PLAI dans les zones en déficit"

La ministre du Logement a particulièrement fait un point d'étape sur le Plan de relance de la construction, insistant sur la rapidité avec laquelle les mesures ont été mises en place. "La rapidité de la mise en œuvre des deux chambres parlementaires y contribue pour beaucoup", a-t-elle insisté. Avant de poursuivre : "Avec 386.000 mises en chantier enregistrées à la fin 2014, c'est une première étape de la reprise : les taux d'intérêts sont bas et les demandes de prêts se renforcent et les règles de construction sont aujourd'hui simplifiées. D'ailleurs, nous devons produire du logement notamment en Prêt locatif aidé à l'intégration PLAI". Sans compter un renforcement de la loi SRU et des efforts à faire sur le parc privé existant et la rénovation des centres-bourgs.

"Les outils sont bien en place"

La députée du Nord, Audrey Linkenheld, a reconnu dans la foulée du discours de la ministre, que les "outils sont bien en place. L'heure est désarmais à la mobilisation collective." A son tour, François Payelle, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), a reconnu que "les courbes sont en train de s'inverser mais il faut tout de même sortir de cette crise en douceur. La production de 40.000 logements se traduirait par la création de 80.000 emplois." A retenir également les derniers chiffres fournis par le Crédit Foncier traduisant un "frémissement" de l'activité immobilière : son directeur général Bruno Delétré estime que les demandes de PTZ et de prêt à l'accession à l'accession sociale ont augmenté respectivement de 10 % et 27 % entre le 4ème trimestre 2013 et le 4ème trimestre 2014.

actionclactionfp