ENERGIE. Le groupe EDF a annoncé l'accélération de son développement dans le stockage de l'électricité et ambitionne d'ajouter 10 GW de nouvelles capacités de stockage dans le monde d'ici à 2035.

Le groupe EDF passe à la vitesse supérieure pour le développement du stockage de l'électricité et entend bien devenir d'ici à 2035, le leader européen en la matière. C'est en tout ce qu'a annoncé l'électricien ce 27 mars 2018. "Le stockage est un levier essentiel de la transition énergétique, aux côtés de l'efficacité énergétique et des énergies nucléaires et renouvelables", explique EDF dans un communiqué. Le groupe rappelle aussi qu'il est "déjà présent sur les principaux champs d'application des technologies de stockage, notamment les batteries et des STEP hydrauliques (Lire notre article).

 

Lors d'une conférence de presse, son PDG Jean-Bernard Lévy a donc annoncé le développement de "10 gigawatts (GW) supplémentaires de stockage dans le monde" d'ici à 2035 pour un investissement de "huit milliards d'euros". Cela doit s'ajouter aux quelque 5 GW déjà exploités par le groupe. "Le stockage recèle un fort potentiel pour accélérer la transition énergétique", a jugé Jean-Bernard Lévy. La question du stockage est cruciale pour le développement des énergies renouvelables, dont la production est essentiellement intermittente (en fonction du soleil, du vent...). Il doit aussi favoriser l'autoconsommation des ménages comme des entreprises et les offres destinées aux personnes qui n'ont pas accès à un réseau électrique, comme dans certains pays d'Afrique.

 

D'importants investissements en R&D

 

Dans les 12 prochains mois, EDF promet des réalisations concrètes : la mise en service d'au moins trois projets de batteries pour la performance et l'équilibre de système électrique ainsi que l'extension de son offre d'accès à l'électricité avec des panneaux solaires et des batteries au Ghana. EDF en profite pour rappeler le "succès rencontré" en Côte d'Ivoire avec "déjà 15.000 installations".

 

Le groupe annonce aussi le renforcement de sa capacité de Recherche et développement et d'innovation dans le domaine. L'investissement en la matière est même "doublé pour atteindre 70 millions d'euros sur la période 2018-2020". L'énergéticien annonce également que dans cette même période, EDF Nouveaux Business "consacrera 15 millions d'euros aux projets et start up liés au stockage électrique et à la flexibilité".

actionclactionfp