L'architecte poursuit : "La circulation est libre autour des deux patios. Le rez-de-chaussée sera un étage de service, avec la cantine ainsi qu'un espace de restauration alternatif". La liberté d'accès aux deux jardins situés dans les patios, en revanche, n'est pas encore certaine.

 

L'assureur précise avoir fait le choix d'une grande qualité, à la fois architecturale et dans les aménagements intérieurs, après avoir usé jusqu'à la corde son ancien siège, occupé depuis 1966. Didier Ridoret a insisté sur le mobilier et les équipements intérieurs : cloisons acoustiques entre les postes de travail, bureaux en bois, sièges ergonomiques, ordinateurs neufs et double écrans pour tous les employés, situés en en premier jour uniquement. Les espaces seront modulables, y compris au niveau des circulations, tandis que les plafonds cumuleront les fonctions de chauffage/rafraîchissement et d'atténuation, sans grille visible. Le bâtiment visera la triple certification HQE-BREEAM-LEED, ainsi que la certification HQE Exploitation.

actioncl