En raison d'un câble endommagé, la production d'électricité de l'hydrolienne Sabella D10 a été suspendue. La seule turbine sous-marine reliée à un réseau électrique en France alimentait en partie l'île d'Ouessant.

Les déboires se suivent pour l'hydrolienne géante Sabella D10 : après avoir été victime de pirates informatiques, en octobre 2015, on apprend aujourd'hui que la bretelle du câble sous-marin la reliant à Ouessant, avait été endommagée lors des opérations de pose de la machine, en juin 2015.

 

Jean-François Daviau, le président de l'entreprise bretonne qui construit l'hydrolienne, précise que des capteurs ont montré, depuis le début du mois de mars 2016, que la poursuite de l'injection de courant sur le réseau îlien aurait endommagé la machine. Il déclare à l'AFP : "Sabella a décidé, courant avril, de manière conservatoire de mettre D10 en stand-by". Les dommages ont "affecté les possibilités de freinage et de contrôle de l'hydrolienne". La turbine d'un mégawatt de puissance, munie d'une hélice de 10 mètres de diamètre montée sur un lourd tripode et immergée par 55 mètres de fond, aura donc été effectivement productrice d'électricité entre les mois de novembre et d'avril, soit cinq mois en tout. Elle sera relevée au cours du mois de juillet et ramenée à Brest, où elle avait été assemblée, afin d'être inspectée. A cette occasion, la bretelle abîmée sera remplacée.

 

L'embase de l'ensemble et le câble sous-marin, quant à eux, resteront immergés sur place. L'entreprise, qui dispose d'une autorisation d'occupation du domaine publique maritime de 12 mois, espère poursuivre sa campagne d'essais pendant plusieurs années, en installant à nouveau D10 dès l'automne. Sabella "reste satisfait du fonctionnement constaté durant ces premiers mois de production" et demeure "très confiant dans sa technologie, première à produire sur le réseau électrique national". La PME quimpéroise prévoit de déployer trois turbines encore plus puissantes (2 MW), de modèle D15, toujours dans le passage du Fromveur. Un dicton de marin précise bien : "Nul n'a passé Fromveur sans connaître la peur". Mais Sabella n'est pas plus impressionné que ça.

actionclactionfp