INNOVATION. Afin d'assurer l'équilibre du système électrique national, RTE et la société Voltalis lancent un équipement inédit permettant aux particuliers volontaires de baisser automatiquement leur chauffage. Au-delà d'une meilleure maîtrise de la consommation énergétique, le boîtier évite aussi de mettre en service des moyens de production souvent polluants.

Les particuliers volontaires pourront bientôt s'équiper d'un nouveau boîtier permettant de baisser automatiquement leur chauffage afin d'assurer l'équilibre du système électrique national. C'est ce qu'ont annoncé le Réseau de transport d'électricité (RTE) et la société Voltalis : le premier, chargé de garantir l'équilibre entre l'offre et la demande électriques, a ainsi certifié "un agrégateur d'effacement de consommation d'électricité chez les particuliers" de la seconde. Ici, l'"effacement" correspond à la réduction ponctuelle de la consommation électrique d'un consommateur. "En pilotant le chauffage électrique de 10.729 logements, Voltalis peut moduler leur consommation d'électricité pour assurer l'équilibre entre la production et la consommation d'électricité en quelques secondes", détaillent les deux organisations dans un communiqué commun.

 

Alors, comment ça marche concrètement ? Des particuliers acceptent que leur radiateur électrique soit équipé d'un boîtier installé gratuitement, en échange d'une meilleure maîtrise de leur consommation énergétique, sachant que l'équipement peut par la suite diminuer le niveau de leur chauffage en quelques secondes seulement si le besoin se présente. Plus largement, cette innovation doit participer à l'équilibrage du système électrique sans avoir nécessairement besoin de recourir à des moyens de production souvent émetteurs de gaz à effet de serre, comme les centrales à charbon, au fioul ou à gaz. Chez RTE, on affirme que "c'est une première européenne", tout en estimant que "ces mesures d'effacement" représentent 1 mégawatt, une quantité extrêmement faible ramenée à l'échelle de la France mais qui peut malgré tout s'avérer utile car la mesure est "activable en quelques secondes". "Ce dispositif est un outil de flexibilité essentiel à la gestion du réseau électrique et à la contribution de la transition énergétique", a abondé le directeur général adjoint de RTE, Olivier Grabette. Jusqu'à présent, seuls les sites industriels pouvaient être sollicités pour diminuer leur consommation électrique, de temps à autre et pour des délais de quelques secondes, moyennant des dédommagements financiers, la plupart du temps lors de pics de consommation.

actionclactionfp