FOCUS. Depuis 2012 et jusqu'en 2030, l'éolien terrestre devrait générer 2,2 milliards d'euros de valeur ajoutée et créer plus de 35.000 emplois en France, indique une étude réalisée par le cabinet Asteres pour le compte de CGN Europe Energy. L'importance économique de la filière résulte de plusieurs "effets de substitution" à d'autres sources de production d'énergie.


Quel est vraiment le poids économique de l'éolien terrestre en France ? Pour répondre à cette question, la société CGN Europe Energy a mandaté le cabinet Asteres, spécialisé dans les études et le conseil économiques, pour évaluer les impacts financiers et environnementaux du développement des parcs d'aérogénérateurs dans l'Hexagone.

 

 

Filiale du groupe China General Nuclear Power Group (CGN), l'entreprise CGN Europe Energy (CGNEE) se positionne en effet sur le segment des énergies renouvelables en Europe ainsi qu'en Afrique francophone. D'après sa page LinkedIn, son activité s'étend de l'investissement à la gestion d'actifs de projets, en passant par leur construction, leur exploitation et leur maintenance. CGNEE aurait déjà réalisé plus d'un milliard
Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp