FOCUS. Alors que la consommation nationale d'électricité a encore baissé de 8,3% du 28 novembre au 4 décembre, le secteur tertiaire semble moins enclin à appliquer les mesures de sobriété énergétique. Le risque de délestage étant réel pour cet hiver, RTE a rappelé les gestes techniques à adopter selon les types de bâtiments en cas d'alerte sur le réseau.


L'extrême douceur de l'automne aurait-elle fait oublier le risque, réel, qui pèse sur le réseau électrique français pour cet hiver ? Pourtant, le pays a visiblement adopté les fameux éco-gestes, et même bien avant que le froid de ces derniers jours ne se fasse sentir.

 

 

Entre le 21 et le 27 novembre, la consommation nationale électrique a diminué de 6,7% par rapport à la moyenne des années 2014 à 2019, selon les données de RTE. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité a également indiqué que cette même consommation avait encore reculé de 8,3% durant la semaine du 28 novembre au 4 décembre.

 

Éviter les coupures

 

Sauf que tout le monde ne semble pas fournir le même niveau d'efforts. "Aujourd'hui, on commence à voir les effets de la sobriété sur la consommation des ménages, de l'ordre de -1 à -2%, mais on les verra mieux dans les prochaines semaines", avait indiqué fin de semaine dernière Xavier Piechaczyk, le président du directoire de RTE, d'après des propos rapportés par l'AFP.

 

"En revanche, nous ne voyons pas encore de baisse de la consommation dans le tertiaire alors qu'il faut que tout le monde redouble d'efforts", avait ajouté le dirigeant. Un constat qui visait plus particulièrement "les bâtiments tertiaires" comme "des bureaux, immeubles et sièges sociaux d'entreprises". À titre de comparaison, le secteur industriel a baissé sa consommation "de l'ordre de 15%".

 

Et ce, alors que les appels des pouvoirs publics comme des spécialistes à modérer la consommation énergétique de chacun se multiplient. L'objectif est d'éviter les délestages, autrement dit les coupures d'électricité ciblées et temporaires, durant cet hiver (voir 1er encadré). L'outil ÉcoWatt, élaboré par RTE, émettra trois jours avant un signal - vert, orange ou rouge - pour prévenir d'un éventuel risque de coupure sur le réseau, et d'inviter par conséquent les ménages, entreprises et collectivités à adopter les éco-gestes.
Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp