CONSTRUCTION. A l'occasion de ses journées des métiers et de l'innovation BTP, baptisées J.Nov, l'École supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Caen a invité des industriels afin qu'ils puissent présenter leurs nouveaux produits.

Les 8 et 9 mars 2019, l'École supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Caen a organisé les journées des métiers et de l'innovation BTP, baptisées J.Nov. Au programme, des rencontres entre les élèves et des entreprises, des conférences, des témoignages d'élèves et des présentations de produit par des industriels. Retour sur quelques innovations exposées.

 

Parmi les entreprises présentes, Alkern, spécialisée dans la fabrication de produits en béton, est venu présenter deux nouveautés. Tout d'abord son bloc Kosmo City, réalisé en partenariat avec LafargeHolcim. Le cimentier franco-suisse a produit la mousse isolante à base de béton, Airium. La structure de l'isolant permet de l'intégrer facilement aux blocs de béton, dont la production peut être automatisée. De plus, les performances enregistrées en matière d'isolation thermique ont permis au produit d'obtenir la certification NF Thermique du Cerib. Leur autre produit, le Naturobloc Bois, se sert des copeaux de bois, issus de palettes de transports, comme isolant. Une fois recouverts de béton, ils sont injectés dans des blocs qui serviront ensuite pour la construction. Cette technique permet de conserver les valeurs acoustiques du bois et également de ses vertus de captation de CO2. Le CSTB a d'ailleurs donné un A+ au produit dans son classement lié à la qualité de l'air intérieur.

 

Toujours en matière d'isolants innovants, le projet SB&WRC étudie la possibilité de créer des prototypes d'isolants thermique à partir de déchets peu valorisés, comme la moelle de maïs, la paille de blé ou le polyester issu des literies usagées. A ce jour, les tests thermiques concernant l'utilisation du polyester sont concluants mais d'autres tests n'ont pas encore été effectués.

 

Réhabiliter une chaussée in-situ

 

Quelques mètres plus loin, Eiffage est venu présenter ses solutions en matière de sécurité routière et de traitement des chaussées. En plus des solutions de marquages luminescents Luciole et Luminokrom, le constructeur français a également présenté sa gamme Guid'n Grip. Elle repose sur le triptyque : "Alerter/guider/sécuriser", explique le constructeur. Dans un premier temps, un radar doppler, qui apprécie la vitesse du véhicule, est couplé avec un panneau lumineux interagissant avec le conducteur selon les risques encourus. Ensuite, un balisage lumineux est intégré au sol pour améliorer la visibilité, notamment quand les conditions météorologiques sont mauvaises. Enfin, ces portions de route sont équipées d'un revêtement spécifique "Sécuriprène", formulé par les laboratoires d'Eiffage Route, qui assure une meilleure adhérence.

 

Autre innovation du constructeur français, la technique de retraitement biosourcée, Recytal Arm. Ce produit, issu de coproduits végétaux de la sylviculture, permet un entretien in-situ et à froid des routes moyennement empruntées. L'avantage principal de cette solution est son caractère 100 % recyclable, en effet, les couches endommagées sont traitées sur place et réutilisées une fois le produit appliqué. Selon Eiffage, cette solution permet de réduire de 50 % la consommation d'énergie, de 70 % les émissions de gaz à effet de serre, de 90 % le besoin en ressources naturelles et de 80 poids lourds par jour grâce au non-apport.

actionclactionfp