DÉCRYPTAGE. Certaines réglementations ainsi que le diagnostic de performance énergétique ne sont pas adaptés au bâti ancien, selon des acteurs du patrimoine. Quand certains rappellent les gestes de bon sens pour rénover une ancienne construction, d'autres plaident pour un cadre réglementaire et des outils dédiés aux sites patrimoniaux.


Certaines réglementations et le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui n'ont pas fait que des heureux dans le neuf, sont également loin de satisfaire les professionnels de l'ancien. Dans le cadre du Salon international du patrimoine culturel qui s'est tenu fin octobre à Paris, une table-ronde a été organisée sur le thème "Diagnostic énergétique et patrimoine bâti : risques et atouts ?". Différents acteurs du bâtiment, de l'architecture et de l'immobilier ont ainsi échangé sur la nécessité d'une réponse commune aux enjeux de la transition écologique et de la sobriété énergétique, mais également de la conservation du patrimoine.

 

 

Pour commencer, il a fallu définir ce qu'est une passoire thermique, afin de mieux cerner le problème et donc de mieux s'y attaquer. Chef du groupe bâtiment-construction-immobilier à l'agence de Strasbourg du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) Est, Julien Borderon a donc rappelé qu'un
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp