SÉRIE "PAROLES D'ARCHITECTE". Tous les quinze jours, Batiactu donne la parole à un architecte pour parler de son activité, de la profession et de sa vision pour une architecture plus durable. Pour cette deuxième interview, nous nous sommes entretenus avec Paul Le Quernec, concepteur d'architectures singulières.


Paul Le Quernec connaît bien les marchés publics : cet architecte basé à Strasbourg s'attache à travailler sur des projets de ce type depuis le début de sa carrière, démarrée en 2003. S'il a d'abord débuté à son compte, il a finalement fondé l'agence qui porte son nom en 2012 et emploie aujourd'hui cinq salariés. Son projet personnel est de s'installer en Bretagne tout en conservant un cabinet en Alsace. Il espère ainsi développer son activité dans l'Ouest de la France. L'homme affirme n'avoir jamais voulu être un architecte cantonné à une ville ou une région et aime imaginer des projets dans tout l'Hexagone. Les formes de ces projets interrogent et fascinent parfois. Rencontre…

Batiactu : Comment se porte votre activité et quel regard portez-vous sur le marché ?

Paul Le Quernec : Nous avons connu un gros ralentissement de l'activité durant la période de Covid-19 mais 2022 est, heureusement, une année active. La dynamique de notre activité dépend des marchés publics que nous remportons. L'agence travaille actuellement sur quatre projets en chantier, deux autres en cours d'études, et prépare deux concours. Les marchés publics offrent une variété de programmes et de budgets que la commande privée permet rarement. Ce qui me chiffonne, c'est qu'on peut vite être catégorisé lorsque l'on a imaginé un bâtiment qui finit par être remarqué. Si vous concevez une médiathèque ou une salle de sport qui devient populaire, alors, il arrive souvent que vous soyez sélectionné ensuite pour créer le même type de bâtiments. C'est ce qu'il m'est arrivé avec les projets d'éducation et de la petite enfance. Je suis souvent appelé à créer des crèches ou des groupes scolaires. Ce sont des programmes nobles mais un peu répétitifs.

 

Quel regard portez-vous sur l'architecture aujourd'hui ?
Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp