INTERVIEW. Depuis quatre ans, Cycle Up opère sur le marché du réemploi de matériaux de construction. Au mois de mars dernier, la plateforme a accueilli 4 nouveaux partenaires financiers, l'occasion aujourd'hui de faire le point avec son fondateur Sébastien Duprat.


Spécialisée dans le réemploi de matériaux de construction depuis 2018, la startup Cycle Up a levé 4 millions d'euros au mois de mars dernier auprès de La Banque des Territoires, Acorus et SMA. Projet intrapreneurial porté à l'origine par Egis et Icade, Cycle Up ne cesse de croître et est passée de 3 à 45 salariés. Dans un contexte de pénurie de matières premières auquel s'ajoute la guerre en Ukraine, l'entreprise, implantée à Paris, Lyon, Rennes et Toulouse, observe même une accélération du marché. Quel bilan tire-t-elle de ces premières années ? Quels sont encore les freins ? Quels sont les leviers de développement ? Sébastien Duprat, fondateur de Cycle Up nous livre son analyse.

 

Batiactu : Née il y a plus de 4 ans, Cycle Up continue de grandir. Quel bilan tirez-vous de ces 4 premières années ?
Sébastien Duprat :
Nous notons une véritable dynamique autour du réemploi. Durant nos trois premières années, nous avions beaucoup d'offres et peu de demandes. Depuis 2 ans, la tendance s'inverse et aujourd'hui, notre travail repose
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp