PALMARES. Le concours biannuel La tuileterrecuite Architendance 2018 a remis ses prix. Cet évènement récompense les projets architecturaux de moins de trois ans utilisant de la tuile terre cuite. Découvrez les gagnants.

"Mettre en avant la tuile terre cuite de façon inattendue et originale en couverture ou façade", tel est le défi qui a été lancé par la Fédération française des tuiles et briques (FFTB) en partenariat avec le réseau des maisons de l'architecture (RMA). Pour sa quatrième édition, le concours biannuel a récompensé six projets dans trois catégories : la maison individuelle, le collectif et le tertiaire. "Le palmarès 2018 illustre toute la capacité des architectes à rendre service, au sens noble du terme, à notre cadre de vie, en redonnant leurs lettres de noblesse aux bâtiments destinés à des usages fondamentaux : se loger, accueillir des enfants, vivre ensemble, partager. Les fabricants de tuiles sont très attachés à ce concours et au partenariat avec le réseau des maisons de l'architecture et plus largement au travail avec les architectes. Leur regard et leurs attentes sont des sources de réflexion, de recherche et d'innovation pour les fabricants", explique Jean-Baptiste Fayet, président du groupement des tuiliers de la FFTB.

Découvrez le palmarès en images dans les pages suivantes

Plus d'un tiers des logements construits en 2017 sont en briques :
"Les chiffres le prouvent, la brique terre cuite est devenue en 10 ans un acteur solidement installé dans la construction résidentielle", affirme Céline Ducroquetz, responsable développement brique de la Fédération française des tuiles et briques (FFTB). Selon une étude de l'Observatoire de la construction neuve, commandée par la FFTB, la surface de murs en briques construite en France en 2017 a augmenté de +14 % par rapport à 2016, sur tous les segments : la maison individuelle isolée (+11 %) et groupée (+23 %) ainsi que dans le logement collectif (+15 %). Au total, près de 11 millions de mètres carrés de murs ont été construits en brique terre cuite, soit 35 % des surfaces totales.

 

Sur une période de dix ans, la brique est passée de 25 % de part de marché en construction neuve, à 35 % en 2017. Cette progression s'est effectué sur tous les types de constructions résidentielles. La part de la brique dans l'individuelle a augmenté de 9 points en 10 ans, pour atteindre 39 % en 2017. Dans le collectif, la hausse est plus impressionnante, en 2007, seules 7 % des surfaces construites étaient en brique, dix ans plus tard, plus d'un quart des bâtiments collectifs le sont. Célien Ducroquetz explique cette progression par la facilité d'usage du matériau : "Les briquetiers sont très attachés à une double exigence d'innovation tant sur les performances des produits que sur leurs conditions de mise en œuvre. La performance thermique et la durabilité sont évidemment des atouts importants pour les maîtres d'ouvrage et les bureaux d'études techniques. Ils apprécient aussi le développement d'accessoires comme les coffres de volet roulant, les linteaux, les planelles ou les briques à bancher pour les acrotères hauts tout récemment validés par un dossier technique amiante. Nous avons aussi travaillé pour les maçons afin de rendre la mise en œuvre plus confortable avec la pose à joint mince et désormais la pose au pistolet."

 

actionclactionfp