DÉCRYPTAGE. Entre la crise du coronavirus et la perturbation des chaînes d'approvisionnement en matières premières, le secteur de la construction cherche des solutions pour s'adapter. Batiactu a pris le pouls de la situation, en donnant la parole à plusieurs promoteurs immobiliers français.


Covid-19, baisse des permis de construire, pénuries de certaines matières premières… Le secteur de la construction encaisse plusieurs coups durs depuis un an. Face à ces crises multiples, les promoteurs immobiliers cherchent à s'adapter. Si les chantiers se sont arrêtés durant le premier confinement, au printemps 2020, ils ont pu rapidement reprendre leurs activités. Un soulagement pour Éric Fenery, directeur technique au sein du groupe Tagerim, qui s'est confié à Batiactu.

 

"Nous avons vécu une période de flou et nous nous demandions comment réagir, mais les chantiers se sont organisés rapidement avec les mesures sanitaires." L'entreprise et ses partenaires se sont partagés la charge des surcoûts liés aux mesures pour endiguer la pandémie. "Un moyen d'être solidaires", atteste le directeur technique.
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp