CHUTE. La Fédération des promoteurs immobiliers se désole d'une série de chiffres particulièrement négatifs, au troisième trimestre 2022, en ce qui concerne le logement neuf. L'organisation patronale espère un sursaut de la part des pouvoirs publics.


"Jamais on ne pourra délivrer un message plus clair : nous allons entrer dans une crise extrêmement profonde." Ce sont les propos sans équivoque de la direction de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), qui organisait sa traditionnelle conférence de presse de conjoncture trimestrielle. L'organisation professionnelle a mis en avant les données pour le troisième trimestre 2022, dont certaines sont "plus mauvaises" encore que la période équivalente en 2020, année du pic de la crise sanitaire.
Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp