FOCUS. En négociations avec Engie pour le rachat d'Equans, le groupe Bouygues s'est fixé pour objectif d'atteindre une marge de 5% pour ces activités. Lors de la présentation des résultats 2021 de la major, son directeur général, Olivier Roussat, a expliqué les raisons qui le poussaient à avoir confiance.


En novembre 2021, Engie annonçait entrer en négociations exclusives avec Bouygues pour la cession des activités très convoitées d'Equans. Avec cette acquisition dont le closing devrait intervenir au deuxième semestre 2022, la major du BTP s'attend à "changer de dimension", comme l'indiquait Olivier Roussat, directeur général du groupe, lors de la présentation des résultats 2021.

 

"Notre objectif est de devenir un leader dans les services multi-techniques, déclarait-il. Equans se positionne sur un marché en forte croissance, autour de la transition écologique, avec de très nombreux petits contrats qui permettent de répartir le risque." Des synergies seront créées avec Bouygues Energies et Services, car leurs activités sont assez similaires.
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp