Le cahier des charges de la SNCF prévoyait également des objectifs acoustiques et thermiques spécifiques, et somme toute assez logique vu l'environnement - les voies ferrées ne se trouvant qu'à quelques centaines de mètres, et les cheminots devant pouvoir se reposer à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Dans ces conditions, la performance acoustique des menuiseries extérieures des chambres oscille entre 33 et 41 dB, en fonction de leur exposition aux bruits de la rue. De même, le maître d'ouvrage a demandé une performance environnementale RT 2012 -20%. Dans ce cadre, le bâtiment a été équipé de panneaux solaires totalement intégrés à la toiture, et dédiées à la production d'eau chaude.

actioncl