INFRASTRUCTURE. Présentée le 24 novembre 2022, la nouvelle édition de l'Observatoire national de la Route s'organise, comme toujours, en deux parties. Après le volet financier, focus sur l'évolution de l'état des chaussées et des ouvrages d'art. Malgré les efforts consentis, l'heure n'est toujours pas à l'amélioration.


Chaque année depuis 2017, l'Observatoire national de la Route (ONR), piloté par l'Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la mobilité (Idrrim), dresse un état des lieux des dépenses réalisées par les gestionnaires publics sur les chaussées et les ouvrages d'art. Présenté le 24 novembre 2022, la nouvelle édition a montré que l'Etat et les départements avaient globalement maintenu leurs efforts en 2021.

 

Mais l'ONR comporte aussi un deuxième volet, consacré à l'état du patrimoine. Comme pour les dépenses, les données de l'Etat sont publiques. Départements et métropoles, quant à eux, répondent à une enquête. Cette année, 62 départements et 7 métropoles ont fourni des données.

 

Bilan nuancé sur le réseau national

 

Du côté du réseau routier national non concédé (RRNNC), le taux de renouvellement
Il vous reste 87% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp