L'Union Nationale des Entreprises du Paysage, en partenariat avec Hortis, a publié ce 14 mars les résultats de l'édition 2017 du Palmarès des Villes Vertes. Découvrez les 10 villes qui arrivent en tête.

Angers, Nantes et Strasbourg arrivent en tête du palmarès des villes vertes, dévoilé ce mardi par l'Unep. L'enquête, menée auprès des 50 plus grandes villes de France, porte sur leur politique de végétalisation. Plus de 1 500 données quantitatives et qualitatives ont été collectées, analysées selon 25 indicateurs et regroupées en 5 catégories : patrimoine vert, investissement en faveur du vert en ville, politique de préservation de la biodiversité, politique de promotion du patrimoine vert, gestion des déchets verts. Le cumul des points obtenus sur les différents critères détermine la note (sur 100) et le classement général au sein du Palmarès.

 

Top 10 des villes les plus vertes toutes catégories confondues
Angers : 86 points
Nantes : 82 points
Strasbourg : 77 points
Lyon : 76 points
Caen : 73 points
Rennes : 72 points
Limoges : 71 points
Nîmes : 70 points
Reims : 69 points
Amiens : 67 points

 

De cette étude, l'Unep en ressort des enseignements. Tout d'abord, l'organisation considère que "l'investissement en matière d'espaces verts reste faible au regard des attentes des Français". Selon les données récoltées, les communes allouent 1,3% de leur budget total à la création de nouveaux espaces verts et dépensent environ 46,50 € par an et par habitant pour la végétalisation urbaine.

 

L'Unep estime aussi que le végétal fait reculer les zones grises et favorise le lien social. Elle rapporte aussi que la biodiversité devient un patrimoine à réserver et à valoriser, notant que 12 des 50 grandes villes sondées ont déclaré avoir réalisé un inventaire total de la faune et la flore sur leur territoire. Autre constat de l'organisation professionnelle : le vert en ville est un argument d'attractivité pour les collectivités. "La végétalisation des grandes villes de France est devenue un enjeu économique, sanitaire et sociétal crucial pour nos territoires ! Or, à l'approche des élections présidentielles et à mi-mandat pour les maires, nous souhaitons rappeler que les budgets consacrés aux espaces verts ne sont toujours pas à la hauteur de ces enjeux", tient à rappeler Catherine Muller. En effet, si l'enquête montre que la préservation et le développement du patrimoine végétal sont "au centre des préoccupations des villes et des citoyens, les budgets et les investissements ne sont toujours pas à la hauteur des attentes des Français et des enjeux environnementaux", conclut-elle.

actionclactionfp