ISOLATION. Les fabricants d'isolants en ouate de cellulose tire la sonnette d'alarme. Face à une conjoncture "catastrophique", en lien avec la baisse des aides des certificats d'économie d'énergie (CEE) sur ce type de travaux, ils demandent un geste de la part des pouvoirs publics.


C'est un cri d'alarme que poussent plusieurs fabricants d'isolants en ouate de cellulose. La baisse des aides affectées à ce type de travaux, dans le dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE), se traduit en effet par des "chiffres de vente catastrophique". C'est en tout cas le message passé par l'association européenne des fabricants de ouate de cellulose (Ecima), dans un communiqué de presse diffusé le 8 février 2022. La profession a pris la plume pour demander un rendez-vous au ministère de la Transition écologique afin d'échanger sur la situation et trouver une solution de compromis.

 

Des volumes qui s'effondrent

 

Les chiffres avancés par l'Ecima sont parlants. Ainsi, "les ventes de capots de protection de spots encastrés, qui reflètent la tendance générale du marché sur tous les types d'isolants en combles, sont en chute de 80% depuis le mois d'octobre par rapport à l'année précédente", peut-on lire dans le communiqué. Le volume de ouate de cellulose s'effondre, par ailleurs, de 50% sur la même période.
Il vous reste 52% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp