Pour Christian Cambon, de l'entreprise de mise en œuvre STIM Technibat, "les mono-mâts sont les plus adaptés pour des grands volumes que les bi-mâts ; ils sont plus souples pour les équipes". En tout, six plateformes "medium" et quinze plateformes "légères" emmènent donc les équipes et les matériaux à l'étage désiré, à la vitesse de 12 mètres/minute. Philippe Lemaire, le représentant de la section "Systèmes d'élévation, d'accès et de travail motorisés" du SFECE, ce type d'équipement "rend de très grands services". Il analyse : "Avec la mise en œuvre de plateformes de transport et une organisation adaptée, il a été calculé que le temps global dédié à la seule manutention pouvait être divisé par sept et que le coût de cette manutention pouvait être divisé par 3,5". Les plateformes permettent donc de gagner de la rapidité en exécution, tout en améliorant la prévention des accidents et diminuant la pénibilité du travail.

actioncl