PARIS 2024. Le maître d'ouvrage des installations olympiques affirme être parvenu à s'adapter durant la crise sanitaire, et avoir franchi des étapes significatives. Ce qui lui permet de maintenir son calendrier, avec en ligne de mire la livraison des infrastructures au premier trimestre de l'année 2024.


Non, la crise sanitaire et le ralentissement de l'activité en France n'aura pas d'incidence sur la livraison en temps et en heure des infrastructures nécessaires au bon déroulement des Jeux olympiques et paralympiques 2024. C'est, dans tous les cas, ce que soutient la Solideo, le maître d'ouvrage de ces futures installations. Pour convaincre et montrer l'avancée, elle a communiqué un bilan des actions réalisées ces trois derniers mois.

 

Depuis la mi-mars, la société explique avoir "totalement réorganisé ses processus" pour "être au rendez-vous" et "tenir le rythme et garantir, au 1er trimestre 2024, la livraison des ouvrages", insiste-t-elle. La crise a aussi renforcé les ambitions affichées autour des notions d'exemplarité environnementale, sociale et inclusive, et de la volonté de donner à voir au monde une "certaine idée de la construction en France".

 

Les permis de construire du village des athlètes bientôt déposés

 

Le dossier du futur village olympique et paralympique a, par exemple, connu plusieurs avancées malgré le confinement. Ainsi, l'arrêté de réalisation de la ZAC a été obtenu le 20 avril. Quelques jours plus tard, les chantiers de déconstruction à Saint-Ouen ont pu reprendre, suivi par le démarrage des travaux de viabilisation le 25 mai. Les études de projet sur les aménagements d'espaces publics sont en cours, le but étant de parvenir à une validation intermédiaire cet été, avant une reprise début 2021.

 

Le conseil d'administration du 6 avril a, par ailleurs, entériné la signature d'une convention d'objectifs avec Vinci Immobilier, en charge de l'aménagement du projet Universeine, au sein du village des athlètes. A noter que des conventions d'objectifs, relatives cette fois à la modernisation du Stade de France, ont également été signées lors de ce CA.

 

Autre signal positif du côté du village olympique et paralympique : les dossiers pour les permis de construire sont en train d'être finalisés. Ils doivent être déposés officiellement durant l'été.
Il vous reste 59% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp