PRÉVENTION. Pour compléter le guide de préconisations de l'OPPBTP, détaillant les règles sanitaires à respecter sur les chantiers dans le contexte d'épidémie de Covid19, le syndicat de spécialité les Canalisateurs est le premier à avoir réalisé 15 fiches pratiques, disponibles sur le site de l'organisation professionnelle. Le but : adapter les recommandations à des situations concrètes sur le terrain et diffuser largement ces bonnes pratiques. Explications avec le président de la commission prévention et sécurité, Marc Gorlier.

Batiactu. Pourquoi avez-vous souhaité compléter le guide de préconisations sanitaires de l'OPPBTP avec des fiches pratiques spécifiques aux Canalisateurs ?

 

Marc Gorlier. La commission prévention et sécurité des Canalisateurs, composée d'une dizaine de personnes, se veut très réactive pour répondre aux besoins des entreprises confrontées à des situations exceptionnelles. Nous savions que l'OPPBTP travaillait sur un guide et il nous a semblé nécessaire de donner à nos adhérents les moyens pratiques et opérationnels pour maîtriser le risque de contamination sur le terrain, et pour l'ensemble des personnels.

Quelle démarche avez-vous suivi pour réaliser ces fiches ?

Nous avons étudié les principales situations que nous rencontrions dans notre métier, qui recouvrent 75 à 80%. A chaque fois, nous avons ressorti celles où existait un risque de contamination au covid-19, du départ de l'habitation d'un salarié jusqu'à son retour chez lui, en passant par le chantier. Nous avons identifié 15 situations à risque et avons cherché des solutions pour prévenir, maîtriser voire supprimer ce risque de contamination. Ces fiches se veulent pratiques et opérationnelles, c'est un accompagnement qui peut paraître un peu scolaire mais qui doit permettre d'acquérir des automatismes.

 

Comment se présentent les fiches pratiques

 

Les fiches pratiques des Canalisateurs, à télécharger ici, sont au nombre de 15. Elles ont pour objectif de répondre aux problématiques liées : au transport des équipes par l'entreprise, l'entretien des locaux, l'usage des vestiaires et des coins repas, aux réunions, à l'accueil sécurité, à l'habillage ou l'équipement à deux, aux gestes métier avec coopérateurs à moins d'un mètre, aux interventions du SST en cas d'accident du travail, à l'usage des engins de chantiers, au partage du matériel, à l'intervention chez des particuliers, au contact avec les riverains, aux interventions avec des tiers, et à l'échange de documents.

 

A chaque fois, le contexte est présenté "pour s'assurer que tout le monde comprenne précisément quelle situation est abordée", indique Marc Gorlier. Sont décrites également les activités liées à ces situations (pose/extension de réseau neuf, de branchement neuf, renouvellement, réhabilitation sans tranchée, intervention en espace confiné, travaux sur matériaux amiante ciment…).

 

Ensuite, les fiches indiquent les protections collectives (gel, savon, lingettes désinfectantes, limitation du croisement des collaborateurs…) et les équipements de protection individuels nécessaires à l'exécution de ces tâches (gants jetables ou usuels de travail, lunettes, masques). Un mode opératoire pour chaque situation est ensuite détaillé. "Nous avons souhaité être précis, voir les attitudes et les équipements à mettre en place dans différents cas, avant/pendant/après, pour accompagner les entreprises", évoque Marc Gorlier.

 

Le guide de l'OPPBTP doit donc servir de référence. Comment vous êtes-vous assuré que le travail que vous avez mené correspondait à ses recommandations validées par les ministères du Travail et de la Santé ?

Nous avons beaucoup échangé avec l'OPPBTP, qui nous a amené son expertise et un regard neuf. Nous avons, par exemple, beaucoup fait évoluer la fiche sur le transport grâce à eux pour nous recentrer sur le transport assuré par l'entreprise, pas le particulier. Il n'y a pas eu de situation de blocage entre nous, l'OPPBTP était très intéressée par notre démarche et nous souhaitions que celle-ci s'inscrive dans celle du guide. L'organisme a procédé à la relecture et a validé ce que nous avons fait, et son logo est adossé à nos fiches.

Pensez-vous que cela facilitera réellement la reprise du travail de la majorité des entreprises ?

En toute humilité, notre volonté est de permettre cette reprise, en toute sécurité, c'est le plus important. Mais il faut que les entreprises d'une part souhaitent reprendre, d'autre part le peuvent. Car même si nous voulons retourner sur un chantier, nous devons avant tout obtenir toutes les autorisations associées (voirie, DICT…) et être approvisionnés en matériaux et matériels.

 

Alain Grizaud, président des Canalisateurs : "10 à 15% de l'activité s'est maintenue"

 

"Dans notre métier, 10 à 15% de l'activité s'est maintenue, avec quelques services d'astreinte, pour assurer la continuité de service, de tout ce qui a été qualifié comme étant essentiel à la vie de la Nation. Ainsi, sur les réseaux secs et humides, nous avons quelques interventions. Mais tout ce qui est non vital, comme l'extension de réseaux, ou la desserte complémentaire, est à l'arrêt. Nous espérons pouvoir reprendre petit à petit, notamment grâce à l'adaptation du guide de l'OPPBTP que nous avons réalisée. Il a fallu analyser chaque poste de travail, prendre en compte chaque procédure. C'est important de montrer à nos entreprises dans quelles conditions elles peuvent œuvrer en toute sécurité. Cependant, si certains chantiers seront adaptables, d'autres ne pourront pas l'être."

Ne faudrait-il pas également former les personnels à ces nouveaux impératifs sécuritaires avant de retourner sur les chantiers ?

Bien sûr, le syndicat a prévu des formations, assez largement ouvertes, à partir de la semaine prochaine. Il faut pouvoir s'approprier ces fiches, voir comment les adapter… Nous avons par ailleurs transmis notre méthodologie et nos fiches aux autres syndicats de spécialité qui travaillent également à des recommandations spécifiques. Plus nous les diffusons, plus les professionnels les intégreront et plus l'activité pourra reprendre rapidement, en sécurité.

actionclactionfp