POLÉMIQUE. Dans une interview à la presse, le ministre de la Culture Franck Riester est revenu sur l'incendie ayant frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 : éléments de l'enquête, pistes de travail, calendrier et enjeux de la reconstruction... sont autant de sujets abordés par le membre du Gouvernement.

C'est ce jeudi 2 mai 2019 que l'Assemblée nationale va commencer à examiner, en commission, le projet de loi pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dont la toiture et la flèche ont été détruits lors d'un incendie survenu le 15 avril dernier. Le texte, qui sera ensuite examiné en séance publique le 10 mai prochain, comporte plusieurs dispositions, relatives notamment à la création d'un établissement public chargé d'assurer la gestion de ce chantier colossal et pointilleux, et à la mise en place d'un certain nombre de dérogations administratives de manière à accélérer la procédure. C'est dans ce contexte que le ministre de la Culture Franck Riester a livré une interview à nos confrères du Parisien, en revenant sur les principaux points d'achoppement du dossier.

 

"Il faudra sûrement que l'on aille plus loin dans les dispositifs de sécurité incendie, que l'on y mette davantage de moyens"

 

En premier lieu, le membre du Gouvernement dresse un état des lieux du sinistre : "Aujourd'hui, on peut dire que tous les éléments qui étaient encore fragiles après l'incendie - à part certaines parties de la voûte - sont sécurisés. Les vitraux sont sauvés. Tout comme les œuvres." Mais s'agissant des causes de l'incendie, le ministre préfère jouer la carte de la prudence : "[...] a priori, le feu est parti au niveau de la flèche pour une raison que l'on ignore". Avant d'asséner : "Ceux qui parlent de manque d'entretien de Notre-Dame, de manque de moyens pour sa restauration, font des raccourcis scandaleux". Pour autant, Franck Riester n'élude pas les inévitables interrogations et remises en question brassées par l'évènement : "Il faudra sûrement que l'on aille plus loin dans les dispositifs de sécurité incendie, que l'on y mette davantage de moyens. J'ai demandé un audit complet sur ce point dans les 87 cathédrales qui appartiennent à l'État et dans tous les monuments importants, notamment les grands sites culturels, les grands musées."

 

"C'est bien que le Président ait fixé un objectif ambitieux, c'est comme ça qu'on motive les équipes"

 

Le ministre de la Culture a aussi tenté, de manière quelque peu paradoxale, de justifier le calendrier donné par le président de la République Emmanuel Macron, qui ambitionne une restauration de l'édifice en 5 ans - une date largement contestée par les professionnels du bâtiment : "C'est bien que le Président ait fixé un objectif ambitieux, c'est comme ça qu'on motive les équipes. Ce qui est très clair, c'est que la priorité, ce n'est pas la rapidité, mais la qualité du chantier. On veut que cette restauration soit exemplaire." Et face à la tribune publiée le 29 avril dernier par un millier d'architectes et autres experts du patrimoine, s'inquiétant d'une précipitation dans la procédure, Franck Riester tient à rassurer : "On se donne la possibilité de travailler par ordonnances pour assouplir un certain nombre de règles, oui. Mais uniquement pour gagner du temps sur les démarches administratives."

 

"(…) c'est un monument religieux, on ne peut pas faire n'importe quoi"

 

L'autre polémique porte sur le nouveau "visage" que le chantier de restauration confèrera à Notre-Dame ; certains réclamant une reconstruction à l'identique, d'autres plaidant pour apporter une touche de modernité : "On verra quelle est la meilleure option : soit restaurer à l'identique, et on a tout pour le faire, soit créer quelque chose de nouveau. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne respectera pas l'histoire de Notre-Dame : c'est un monument religieux, on ne peut pas faire n'importe quoi", assure le ministre de la Culture au quotidien francilien. Quant à la volonté d'organiser un concours international d'architecture, le membre du Gouvernement affirme : "Il faut qu'on aille vite en le lançant d'ici quelques semaines".

actionclactionfp