XPAIR. L'année 2019 sera importante pour tous les acteurs du génie climatique avec l'élaboration en cours de la future RE 2020 et la tenue du salon Interclima. François Frisquet, le président d'Uniclima, et plusieurs spécialistes des différentes technologies de chauffage, ventilation ou climatisation présentent les perspectives de leurs marchés.

En 2018, le secteur du génie climatique a connu une année contrastée, avec des progrès sur certains secteurs et un tassement de l'activité en fin d'année. Si le marché de la rénovation a connu une relative stabilité, celui du neuf connaît un ralentissement du nombre de mises en chantier de logements qui impactera les industriels dans les mois qui viennent. François Frisquet, le président d'Uniclima, analyse, segment par segment, les résultats des douze mois écoulés : "Pour les chaudières à gaz et fioul, le marché s'établit à 661.000 machines soit 30.000 de plus qu'en 2017. La tendance naturelle est l'évolution vers les chaudières à condensation (+11 %) au détriment des chaudières classiques (-18 %)". Une logique de marché renforcée par la fin du CITE pour les chaudières au fioul à la mi-2018, qui impactera encore plus fortement ces solutions. Du côté des radiateurs à eau chaude et autres sèche-serviettes, le marché français est en léger recul (-2 %), contraint par deux phénomènes, une construction neuve moins dynamique et une rénovation stable. Du côté d'Uniclima, on rappelle "qu'il est important de remplacer les radiateurs pour maximiser la performance énergétique lors du remplacement du générateur de chauffage".

 

Les chaudières biomasse, dont l'engouement avait été marqué dans les années 2006-2008 et 2013, sont aujourd'hui établies à un niveau intermédiaire, de 11.000 pièces vendues (+2 %). Ces solutions se trouvent en compétition avec...

 

Découvrez la suite de cet article gratuitement sur XPAir (Batiactu Groupe) en cliquant sur ce lien

actionclactionfp