STRATÉGIE. Une dizaine de grands projets de transports en commun sont prévus au sein du territoire de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, financés à hauteur de millions d'euros. Le but ? Permettre à un habitant sur deux de vivre à moins de 500 mètres d'un arrêt.


Elle veut rattraper son retard, et vite ! La Métropole d'Aix-Marseille-Provence déploie un tentaculaire plan de mobilité qui prévoit la création et la rénovation de nombreuses infrastructures de transports sur son territoire. Métro, tramway bus… les options de transports collectifs sont légion mais ont besoin d'être modernisées ou d'être déployées dans certaines zones de la métropole moins desservies. Une dizaine de grands chantiers vont ainsi être menés, grâce à une enveloppe de 3,5 milliards d'euros. Un programme qui fait partie du plan de mobilité de la Métropole, voté en décembre 2021. L'État s'est d'ailleurs engagé auprès de la collectivité territoriale, en débloquant un milliard d'euros (soit 256 millions d'euros de subventions et 744 millions d'avances remboursables) pour le plan "Marseille en grand" dont fait partie le plan de mobilité. "15 projets ont été retenus par l'État, notamment l'automatisation du métro de Marseille qui devrait coûter 550 millions d'euros", déclare à Batiactu Henri Pons, vice-président délégué aux transports et à la mobilité durable à la Métropole d'Aix-Marseille-Provence.
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp