VALORISATION. Afin de promouvoir les bonnes pratiques en vue d'une maîtrise de la qualité de collecte et du traitement des déchets de fenêtres, l'Union des fabricants de menuiseries (UFME) a présenté ce 15 juillet 2019 une charte pour le recyclage des produits arrivant en fin de vie.

Ce 15 juillet 2019, l'Union des fabricants de menuiseries (UFME) a présenté sa charte pour le recyclage des produits arrivant en fin de vie, dans l'objectif de promouvoir les bonnes pratiques nécessaires à la maîtrise de la qualité de la collecte et du traitement des déchets. "Le constat est aujourd'hui sans appel : avec plus de 8,4 millions de fenêtres déposées chaque année en France, l'enfouissement en décharge ne peut être une solution d'avenir, d'autant qu'il existe des exutoires opérationnels permettant de valoriser ces matières en fin de vie et favoriser leur réintroduction dans le cycle de vie de nouvelles menuiseries", explique à ce sujet le président de l'UFME, Robert Dollat.

 

Concrètement, la charte se compose d'un socle commun d'engagements partagés par l'ensemble de ses signataires - fabricants, installateurs, professions associées et extrudeurs - et d'une liste d'engagements spécifiques selon la typologie de la société. S'agissant des engagements communs à tous, on retiendra que chaque structure s'engage à prendre connaissance de la qualité des déchets de menuiseries et de leurs exutoires ; à prendre connaissance et à diffuser la liste des points de collecte des déchets ; à diffuser les bonnes pratiques nécessaires au recyclage en boucle fermée (conditionnement des déchets, précautions de manutention et de transport, tri) ; à améliorer la traçabilité des déchets en fin de vie et le recyclage en boucle fermée (verre et PVC) ; et enfin à prendre connaissance et à diffuser les bonnes pratiques sur les chantiers de rénovation ou de déconstruction (interdiction de pose sur dormant PVC ou aluminium existant, collecte et traitement des déchets de chantiers).

 

 

Et pour les autres catégories d'entreprises ?

 

- Pour les fabricants : communiquer à leurs clients (installateurs et entreprises générales) les bonnes pratiques et points de collecte des déchets ; privilégier des produits intégrant des matières recyclées dans leurs approvisionnements.

 

- Pour les installateurs et entreprises générales : communiquer à leurs clients les conditions de collecte et de traitement des déchets de chantiers pour le marché diffus : ne pas déposer les déchets de menuiseries en décharge publique et les confier à un professionnel impliqué dans la valorisation de ces déchets ; trier les déchets sur chantiers et respecter un conditionnement pour préserver l'intégrité des produits verriers.

 

- Pour les professions associées (fabricants de composants de menuiseries, de produits nécessaires à leur mise en oeuvre, éditeurs de logiciels, professionnels du recyclage...) : privilégier des produits intégrant des matières recyclées dans leurs approvisionnements ; relayer les bonnes pratiques à leurs clients et partenaires.

 

- Pour les extrudeurs : être impliqués dans la démarche VinylPlus (voir plus bas) avec un objectif quantitatif de taux de matière recyclée entrante supérieure à 18% ; et fournir une attestation aux fabricants de menuiseries sur le taux de matière recyclée intégrée aux profilés.

 

 

Faire connaître et encourager toutes les actions de la filière

 

Parallèlement à cette charte, l'UFME insiste également sur deux autres actions mises en oeuvre par la filière. D'une part, l'Engagement pour la croissance verte (ECV) relatif au recyclage du verre plat de déconstruction et de rénovation, a fixé un objectif de valorisation de 50% des volumes de verre plat issus du bâtiment et collectés dans les fours de verre plat. Dans ce cadre, une autre charte est proposée aux plateformes de verre plat s'engageant à respecter les conditions d'acceptabilité, de stockage et de traçabilité des flux de matériaux reconnus par les partenaires de cet ECV. D'autre part, les industriels du secteur se sont engagés dans une démarche de solutions PVC durables à l'échelle européenne, avec le label VinylPlus. Un de ses objectifs est d'augmenter de manière significative le taux de matière recyclée entrant dans la fabrication des composants en PVC. Dans les deux cas, une liste des signataires de la charte ECV est disponible, et une cartographie des points de collecte de produits PVC en fin de vie impliqués dans la démarche VinylPlus est également mise à disposition.

 

"Notre charte est ouverte à toute société souhaitant s'impliquer dans cette démarche volontaire et nous souhaitons qu'elle permette de mobiliser le plus grand nombre de professionnels impliqués dans la fabrication et l'installation de menuiseries pour améliorer le recyclage de ces produits", ajoute la déléguée technique de l'UFME, Ludivine Menez. "Nous sommes fiers de cette initiative et nous rendrons régulièrement compte de nos avancées dans cette voie du recyclage, afin d'accompagner la filière dans le XXIe siècle de la fenêtre."

actionclactionfp