TRANSITION. La commune normande, toujours en pointe dans les démarches de villes durables, s'est engagée dans de nombreuses actions de transition énergétique. Elle serait l'une des premières à tester l'autoconsommation collective avec solution de stockage.

Avant même 2015, et l'inscription de Malaunay (Seine-Maritime) dans la liste des Territoires à énergie positive pour la croissance verte, la ville de 6.000 habitants était lancée dans de nombreuses initiatives visant à réduire son empreinte carbone. Soutien à l'éco-mobilité, mise en place d'un programme d'accompagnement à la maîtrise de l'énergie, remplacement des systèmes d'éclairage par des LEDs moins énergivores… Les actions ont été nombreuses. Dernière en date, l'adoption d'un système de stockage couplé à des panneaux photovoltaïques posés sur des bâtiments communaux. Malaunay espère devenir un territoire autonome énergétiquement et faiblement émissif en carbone d'ici à 2050.

 

Au début de 2018, la municipalité a choisi d'installer une solution de stockage Eaton aux 135 m² de panneaux photovoltaïques déployés sur la toiture de l'église. Le système xStorage Home stocke ainsi l'électricité produite en journée pour alimenter l'édifice au moment choisi. Il apporte une capacité de secours de 9 heures, pour éclairer l'église en cas de panne de courant, mais également les toilettes publiques du parc municipal. Christophe Bourgueil, responsable du développement Stockage d'énergie chez Eaton, résume : "La solution permet d'intégrer directement une source de production d'énergie renouvelable et d'en maximiser sa consommation localement. Cette énergie est ensuite redistribuée pour alimenter le bâtiment dans le cadre d'une consommation quotidienne ou en cas de panne. Pour la ville, c'est un bon moyen de produire localement sa propre énergie, tout en contribuant à équilibrer le réseau, ou d'optimiser la production électrique renouvelable et la consommation des bâtiments publics en période creuse, comme par exemple la nuit ou le weekend". Le produit est disponible avec trois capacités de stockage, comprises entre 4,2 et 10 kWh. Il repose sur l'utilisation de batteries de deuxième vie, auparavant utilisées dans des véhicules électriques Nissan Leaf.

 

A ce jour, 70 % des bâtiments communaux (groupe scolaire Olivier-Miannay, école Brassens, ateliers municipaux), soit 19.000 m² de surfaces, sont alimentés grâce aux énergies vertes. En prenant l'année 2006 comme référence, la municipalité a calculé qu'elle économise 50 % sur ses factures, compte tenu de l'augmentation régulière du prix des énergies. Rodolphe Morlot, coordinateur EnR & Bâtiment à l'Ademe, rappelait, lors d'un colloque sur le solaire photovoltaïque tenu chez Léonard (Vinci) : "Passer de l'autoconsommation à l'autoproduction, c'est passer d'un modèle où l'on consomme tout ce que l'on produit à un modèle où l'on produit tout ce que l'on consomme". La mairie de Malaunay devra donc encore poursuivre ses initiatives pour couvrir l'intégralité de ses consommations énergétiques.

actionclactionfp