POLITIQUE. Les députés ont adopté une proposition de loi ouvrant aux acteurs publics la possibilité de rénover les bâtiments publics en recourant à des financements privés.


Le tiers-financement, cette méthode qui consiste à financer la rénovation d'un bâtiment en faisant appel à une entité qui avancera les fonds et se remboursera, en partie, via les économies d'énergie réalisées, va être ouvert à l'Etat, ses opérateurs et les collectivités locales. Les députés ont en effet adopté, à l'unanimité, le 19 janvier, une proposition de loi, présentée par la majorité, visant à "favoriser les travaux de rénovation énergétique" des bâtiments publics par ce biais.

 

Les bâtiments publics de l'État et des collectivités locales représentent 380 millions de m², soit 37% du parc tertiaire national. Ils sont responsables de 76% de la consommation énergétique des communes. La rénovation énergétique des bâtiments publics a ainsi été une priorité du plan France relance. Pour autant, les sommes considérables en jeu rendent parfois difficile la prise de décision pour les acteurs publics, Etat et collectivités.
Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp