CONSTRUCTION. Le ministère de la Transition écologique vient de publier les chiffres de la construction de logements et de locaux à fin août 2021. Si la construction a faiblement augmenté cette année, les données sont à prendre avec des pincettes à cause de la crise sanitaire qui a bouleversé une partie de l'activité en 2020.

Les mois de juin à août 2021 ont été meilleurs que les trois mois précédents. Les logements autorisés connaissent, en effet, une évolution stable, avec une augmentation de 0,4%, selon les données du ministère de la Transition écologique, publiées ce mercredi 29 septembre. La hausse est même de 1,4% pour cette période par rapport à la moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire, entre mars 2019 et février 2020. Au total, entre septembre 2020 et août 2021, 453.600 logements ont été autorisés à la construction - ce qui représente un bond de 13,5% - soit 54.000 de plus qu'au cours des douze mois précédents. Parmi les logements ayant connu la plus belle progression, les logements individuels purs (+23,7%) et groupés (+17,2%) sont en tête. Les logements en résidence ont enregistré une envolée de 8,9% et de 7,2% pour les logements collectifs ordinaires.

 

+28% de mises en chantier de logements en résidence

 

En revanche, une baisse est à constater du côté des logements commencés (4,4%) par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier de logements ont, elles, été supérieures (+2,2%) à leur moyenne des douze mois précédant le premier confinement. Elles ont cru de 7,4% entre septembre 2020 et août 2021, avec 26.600 mises en chantier de plus, soit au total 386.300 logements. "Les logements en résidence (+ 28,2%) auraient connu la plus forte progression, devant les logements individuels purs (+10,2%), les logements collectifs ordinaires (+3,5%) et les logements individuels groupés (+ 2,8%)"¸ détaille le ministère dans un communiqué.

 

"Toutefois, ces progressions s'expliquent en partie par le fait que la période antérieure de comparaison (septembre 2019 à août 2020) inclut le premier confinement, où les autorisations ont fortement reculé et de nombreux chantiers n'ont pas pu démarrer du fait des contraintes sanitaires", continue le ministère. Par rapport aux douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020), les nombres de logements autorisés et commencés au cours des douze derniers mois sont encore faiblement inférieurs, respectivement -0,9% et -0,4%.

 

Qui de la construction de locaux ?

 

Une nette augmentation, de 10,7%, s'observe pour les enregistrements d'autorisation à la construction de locaux non résidentiels, avec 10,4 millions de m² entre juin à août 2021 par rapport à la même période en 2020. "À noter que cette progression serait accentuée (+19,2%) sans l'effet des permis reçus tardivement", signifie le gouvernement. Les mises en chantier de locaux non résidentiels ont baissé de 3% sur cette même période, avec 6,1 millions de m² de ont été enregistrés. "De septembre 2020 à août 2021, les autorisations de locaux non résidentiels enregistrées se sont montées à 37,1 millions de m², en hausse (+5,9%) par rapport aux 12 mois précédents. Cette progression serait atténuée (+2,3%) sans les permis reçus tardivement", analyse le ministère. La même période compte 24,9 millions de m² d'enregistrements de mises en chantier, en léger recul par rapport aux 12 mois précédents.

actionclactionfp